Jeudi 24 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: début du processus de désarmement et démobilisation... sans les combattants

Les autorités maliennes ont lancé mardi à Gao, principale ville du nord du pays, le processus de "Désarmement, Démobilisation et Réinsertion" (DDR), en l’absence toutefois des combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix de 2015.

Cet accord entre Bamako et l’ex-rébellion à dominante touareg, dont l’application accumule les retards, prévoit l’inclusion, par ce processus de DDR, des combattants d’ex-groupes rebelles ou pro-gouvernementaux au sein d’une armée nationale restructurée, plus représentative des populations du

Nord en particulier.

S’ils le préfèrent, les combattants peuvent retourner à la vie civile, grâce notamment à des programmes de formation professionnelle.

Mais si des représentants du gouvernement, des groupes armés CMA et Plateforme et de la Mission de l’ONU (Minusma) ont bien participé à la cérémonie de Gao, les combattants étaient en revanche absents.

"Depuis hier, nous avons discuté avec nos responsables, parce que nous avons exigé la confirmation de nos grades actuels, avant le DDR", ainsi que des garanties pour "ceux qui sont malades ou invalides", a confié mardi à l’AFP l’un d’eux, en réclamant l’anonymat parce que sa hiérarchie lui a

interdit de parler à la presse.

"Il n’y aura aucun sujet tabou, la cérémonie d’aujourd’hui est un lancement et le dialogue continue", a déclaré le ministre de la Cohésion et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré.

"Des réponses appropriées seront données conformément au processus standard de DDR et dans la mesure du possible", a-t-il promis, en ajoutant que les combattants qui le souhaitent "peuvent se présenter pour accomplir les formalités".

"L’enregistrement a donné un effectif de 34.000 combattants. La cérémonie de lancement s’est bien passée avec la participation de tous les responsables des mouvements signataires. Pour la suite, il s’agit de voir ceux qui se présenteront au screening (sélection) car l’exercice est volontaire", a expliqué le président de la Commission nationale DDR, Zahabi Sidi Ould Mohamed.

Le lancement du DDR est censé constituer une nouvelle étape importante vers le retour de la stabilité dans le nord du Mali, immense pays du Sahel toujours confronté à la menace jihadistes malgré plus de cinq années d’interventions militaires internationales.

Source : AFP

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ils n'ont rien laissé

21 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: l'UA fait pression

21 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019