Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Visite du Premier ministre de l’Estonie : «NOUS AVONS DES MOTIFS DE SATISFACTION DANS NOTRE COOPÉRATION AVEC LE MALI »

Le Premier ministre estonien, Jüri Ratas, a effectué une visite officielle vendredi et samedi derniers dans notre pays. Durant son séjour, le visiteur de marque a été reçu en audience par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté essentiellement sur les questions de sécurité et de développement.

C’est dans l’après-midi du vendredi dernier que Jüri Ratas est arrivé dans notre pays. Il a été accueilli à l’aéroport président Modibo Keïta par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré. Dans une déclaration à la presse, l’hôte du jour a exprimé la volonté de son pays d’aider le nôtre à faire des «progrès dans la lutte contre le terrorisme».

Aussi, entend-il «aider à la levée de fonds pour le renforcement des capacités des pays africains à faire face à ce fléau». Le Premier ministre de l’Estonie est en effet convaincu que le terrorisme qui mine le Sahel, pourrait se propager à l’Europe s’il n’est pas maîtrisé à temps.

Comme signalé plus haut, c’est en début de soirée que Jüri Ratas a été reçu, dans le salon Djenné de la salle des Banquets du Palais de Koulouba, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Y étaient également présents le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Pr Tiémoko Sangaré et celui de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé.

«Nous avons des motifs de satisfaction dans notre coopération avec le Mali», s’est réjoui le chef de l’exécutif estonien, à sa sortie d’audience. Au président Ibrahim Boubacar Keïta, il a réitéré son engagement à travailler au renforcement des liens de coopération entre nos deux pays, particulièrement dans le domaine de l’économie numérique.

L’Estonie est également prête à contribuer à la formation, sur place, des jeunes Africains. Cela, selon Jüri Ratas, «leur permettra de rester en Afrique et de subvenir à leurs besoins sans chercher à aller ailleurs».

Le chef de l’Etat a, pour sa part, salué l’apport que l’Estonie apporte à la paix mondiale en contribuant à la Mission de stabilisation des Nations unies au Mali (MINUSMA). «C’est une preuve de l’engagement estonien pour la paix. Et de cela, nous sommes reconnaissants», a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta. Au-delà, le président de la République a fait remarquer que la coopération avec l’Estonie, une des places mondiales d’innovation en matière des nouvelles technologies, «nous est très importante, dans un temps où nous cherchons  à former en qualité les jeunes Maliens».

Le président Keïta entend saisir la perche à lui tendue par Jüri Ratas. « L’Estonie nous ouvre ses portes et des possibilités que nous n’allons pas manquer d’exploiter », a-t-il déclaré. Et de proposer à l’hôte du jour le savoir-faire malien. «Nous pensons que l’Estonie peut tirer profit des  possibilités offertes par le Mali en termes de ressources, notamment agricoles. Le coton malien est prisé ; la fibre malienne est une fibre de qualité. Nous avons également beaucoup d’or», a-t-il dit.

Le lendemain, samedi, Jüri Ratas, s’est rendu à Gao où sont déployés dans le cadre de la MINUSMA, 57 militaires estoniens. Il faut rappeler que l’Estonie est un pays d’Europe du Nord situé sur la rive orientale de la mer Baltique et méridionale du golfe de Finlande.

Issa DEMBÉLÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018