Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

12eme édition du prix africain de développement (Padev) Le directeur de la Canam, Luc Ankoundio Togo, désigné “Meilleur promoteur de la sécurité sociale” en Afrique

Le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) Luc Ankoundio Togo, vient d’être récompensé par le Trophée du “Meilleur promoteur de la sécurité sociale” en Afrique.

Cette distinction dénommée “Prix Africain de Développement” a été décernée par la Fondation 225 et ses partenaires au récipiendaire, le 29 septembre dernier, lors d’une soirée de gala à Marrakech, au Maroc.

Le Prix Africain de Développement (Padev) a vu le jour en 2006 à Abidjan par des organisations de la société civile de 12 pays africains réunis autour de la Fondation 225 du Burkina Faso et de Safam Com International de la Côte d’Ivoire. Il s’agissait de contribuer à booster le développement des pays africains, à travers l’instauration d’une culture du travail, du mérite et de l’excellence, comme une des valeurs cardinales de la société africaine. C’est en mai 2007 que la première édition de la cérémonie de remise de cette distinction aux lauréats s’est déroulée à l’hôtel du 2 Février à Lomé, au Togo.

Cette année, la ville de Marrakech, au Maroc, était à l’honneur pour récompenser les récipiendaires de la 12ème édition du Prix Africain de Développement. L’événement s’est déroulé, le samedi 29 septembre, dans un hôtel, dans une ambiance festive et fraternelle. En plus des responsables de la Fondation 225, on notait la présence de plusieurs personnalités dont les lauréats. Au cours de cette soirée de gala, plusieurs distinctions ont été décernées aux hommes et aux femmes qui se sont distingués dans le cadre du développement de leurs pays. Parmi les récipiendaires figurent des cadres maliens. Ainsi, le Prix du “Meilleur artisan de la sécurité publique” a été décerné au Général de Division Salif Traoré, ministre en charge de la Sécurité et de la Protection civile, tandis que le co-gérant de Betrap-Sarl, Samba Diallo, a reçu le prix du “Meilleur opérateur du Génie civil et rural”.

Mahamadou Camara dit Seyba, directeur général de Seyba Transit-Transport-Sarl s’est vu décerner le prix du “Meilleur jeune entrepreneur africain”.

Sans grande surprise, le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) Luc Ankoundio Togo, a été désigné “Meilleur promoteur de la sécurité sociale en Afrique”. C’est avec une grande satisfaction que le patron de la Canam a reçu cette distinction. Comme il fallait s’y attendre, il dédie ce prix aux plus hautes autorités à commencer par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, au ministre en charge de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté. Sans oublier l’ensemble du personnel de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) qui se bat nuit et jour pour satisfaire les assurés.

Discret mais très efficace, Luc Togo demeure le principal artisan de ce qu’est devenue la structure aujourd’hui, faisait le bonheur des Maliens, notamment des couches défavorisées. Cela à travers l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), qui est aujourd’hui un véritable exemple de solidarité.

En tout cas, l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) est tout simplement un modèle en Afrique. Raison pour laquelle, beaucoup de pays veulent s’inspirer de l’expérience malienne.

Notons que Luc Togo a déjà reçu plusieurs distinctions. C’est le cas de “l’Oscar du leadership et de l’excellence des managers africains”. Ce Prix a été décerné lors des 31 ans du Conseil International des Managers Africains (CIMA).

Lors de cette 12ème édition du Prix Africain de Développement, d’autres personnalités ont été récompensées. Il s’agit de Mme Jacqueline Amivi Aka du Togo, présidente de la Fondation “Jacqueline Amivi Aka” avec le Trophée de la “Meilleure artisane africaine des œuvres sociales”, Abissi Charlemagne, président de l’Union nationale de l’audiovisuel livre du Faso (Unalfa) avec le Prix du “Meilleur artisan du développement de l’audiovisuel”, Saramaya Transport-Sarl du Burkina Faso, avec le Prix de la “Meilleure compagnie de transport terrestre de passagers”.

Ce n’est pas tout. Le Prix du “Meilleur artisan du développement local” a été décerné à Albert Bamogo, maire de l’Arrondissement 9 de Ouagadougou, au Burkina Faso. Tandis que Boureima Ouédraogo du Burkina, directeur général de Bulding Business a reçu le Prix du “Meilleur promoteur africain de la formation continue”.

Le directeur général du Fonds d’entretien routier de la Côte d’Ivoire, Lanciné Diaby, s’est vu décerner le Prix du “Meilleur artisan africain d’infrastructures routières”. Le lauréat du Prix du “Meilleur promoteur de la sécurité incendie” s’appelle El Wardi El Mostafa, directeur général de Nord Protection-sarl. Enfin, le président de la Commission de la Formation professionnelle de la Chambre d’artisanat de Casablanca, Settat, Mohamed Ait Yachou, a été distingué pour le Prix du “Meilleur artisan de la Professionnalisation de l’Artisanat”.

Notons que l’objectif du Prix Padev est “d’instaurer une culture du travail, du mérite et de l’excellence comme une des valeurs cardinales et structurantes de la société africaine. Il s’agit aussi de susciter la prise de conscience autour de la responsabilité de chaque Africain comme acteur du processus de développement de son pays et non plus comme un spectateur passif des politiques gouvernementales en la manière”.  C’est aussi une manière de célébrer les hommes et les femmes dont les œuvres sont de nature à produire un impact notable sur le processus de développement de leur pays.      

            El Hadj A.B. HAÏDARA

Source : Aujourd'hui-Mali  6 Oct 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018