Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Rencontre avec les forces vives de Mopti : SBM annonce l’intégration prochaine de 100 jeunes dans les FAMAS, Le chef d’Etat-major de la milice « Dogon », Toloba, fait allégeance à SBM

Avant de quitter la Venise malienne, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, a rencontré les forces vives du cercle, dans la salle Sory Bamba.

Au cours des échanges il a été évoqué trois points : tourner la page des affrontements : combattre les ennemis de la paix et réinsérer les jeunes aptes dans les FAMAS.

C’est ainsi que SBM a fait un long plaidoyer sur le vivre ensemble, l’unité, la réconciliation, les retrouvailles. Ensuite, le respect des accords signés et l’engagement de tous contre ceux qui sont opposés à la paix. Puis, SBM a annoncé que dans le cadre du DDR, 100 jeunes ont été identifiés, aptes à intégrer les forces armées et de sécurité. De même, il a laissé entendre que les services sociaux de base (école, santé, hydraulique) seront à la portée des citoyens, avec une présence accrue de l’Etat.

En marge de cette rencontre, le chef d’Etat-major de la milice « dogon », appelée « Dana Amassageo », Youssouf Toloba, a rencontré le chef du gouvernement pour lui notifier son retour dans le giron de la paix.

Auparavant, nous l’avions rencontré pour des échanges. Avare en paroles, il dira néanmoins que son combat était celui de la justice.

« Je me suis insurgé contre ceux qui nous martyrisaient, qui tuaient nos parents, qui les empêchaient d’aller aux champs, de vaquer simplement à leurs affaires. Je pense que j’ai été entendu. Bamako m’a compris. Nous resterons vigilants, parce que je n’ai jamais été contre l’armée ou mes parents peulhs », nous a-t-il déclaré.

Chasseur de son état, Toloba, était accompagné d’une centaine d’hommes, tous habillés, en « donso », tenue traditionnelle des chasseurs.

Bardé de gris-gris impressionnants, Youssouf Toloba, tout Souriant, estime que la sécurité est importante pour toutes les activités de la région, parce que pour lui, il ne s’agit pas seulement de défendre le pays Dogon, mais toute la région de Mopti.

Elhadj Chahana Takiou

Source : 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018