Mercredi 14 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mamadou Oumar Sidibé, Harouna Sangaré et Modibo Koné soutiennent IBK

Après la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle le mercredi dernier, l’heure est aux alliances.  Les derniers recours se font en faveur ou contre tel ou tel candidat.

Si certains ont opté pour l’abstention, d’autres n’ont pas hésité à se prononcer devant leurs militants qui attendaient avec impatience pour connaitre le point de vue de leur leader en ce qui concerne le second tour de la présidentielle.

C’est dans ce cadre que Mamadou Oumar Sidibé,  Harouna Sangaré et Modibo Koné ont tenu à accorder leur confiance au président sortant en lui déléguant leurs voix au second tour de la présidentielle qui doit se tenir le dimanche prochain entre celui-ci et Soumaïla Cissé. Ils ont demandé à leurs militants de voter pour Ibrahim Boubacar Keïta le dimanche prochain.  Officiellement, deux candidats soutiennent alors, pour le moment, le président sortant, candidat à sa propre succession.

Daba Diawara ne donne pas de consigne de vote !

L’heure des alliances est au rendez-vous. La décision décisive est à prendre puisque les militants sont dans l’attente après l’apparition des résultats définitifs du premier tour de la présidentielle. Chaque candidat ne faisant pas partie du second tour doit se prononcer en faveur, en défaveur d’un tel ou tel candidat ou bien s’abstenir tout bonnement. Comme Aliou Diallo et Cheick Modibo Diarra, Daba Diawara s’abstient de se rallier à un quelconque candidat, mieux, il signifie à ses militants de s’abstenir de voter à l’occasion du deuxième tour de la présidentielle le dimanche prochain.

La rédaction

Source: Le Pays

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidats uniques

13 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: Kamrhe et Tshisekedi retirent leur signature de l'accord

13 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018