Mercredi 14 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Face-à-face IBK-Soumaila Cissé : Studio Tamani réussira-t-il son pari ?

Après le rendez-vous manqué de 2013, le programme radiophonique Studio Tamani se lance le défi de réunir les deux candidats au 2e tour autour d’un plateau. Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé devraient ainsi éclairer la lanterne des Maliens sur leur programme. 

Depuis la présidentielle de 1992, le Mali n’a pas connu un face-à-face entre les candidats au second tour. Pourtant, une frange importante de la population réclame cet exercice démocratique comme dans certains pays, notamment la Côte d’Ivoire, le Bénin et autres. L’initiative permet aux candidats qui ont obtenu plus de voix au 1er tour d’expliquer à leurs compatriotes leur programme de société.

Studio Tamani fait le pari d’inviter les deux prétendants au second tour. Il s’agit probablement du président sortant Ibrahim Boubacar Keita et de l’honorable Soumaïla Cissé. Après la proclamation des résultats définitifs  par la Cour constitutionnelle, l’offre de l’exercice démocratique sera faite aux candidats en espérant qu’ils l’accepteront.

Mais la principale interrogation reste de savoir si le président sortant acceptera. Puisque Ibrahim Boubacar Keita semble être allergique à la contradiction et aux critiques. Pour ne pas se retrouver dans une mauvaise posture, le président sortant risque de décliner l’offre, comme en 2013. Mais l’on va croiser les doigts…

Zan Diarra 

Source : Soleil Hebdo 9 Août 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidats uniques

13 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: Kamrhe et Tshisekedi retirent leur signature de l'accord

13 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018