Lundi 18 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Résultats définitifs du 1ER tour de la présidentielle : La majorité et l’opposition de nouveau divisées

La Cour constitutionnelle a proclamé le 8 août, les résultats définitifs du 1er tour de l’élection du président de la République du 29 juillet 2018. Dans le camp du président sortant, c’est la joie après la confirmation en tête du scrutin.

Sans surprise, l’opposition rejette en bloc les résultats et jure d’agir dans les prochains jours.

 Le face-à-face Ibrahim Boubacar Keita – Soumaïla est confirmé par les neuf sages. A l’issue des résultats définitifs proclamés le mercredi, le candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM) a progressé de 0, 28 %. Arrivé premier selon les résultats provisoires avec 41,42%, IBK se taille 41, 70 % des soufrages exprimés. Quant au candidat de l’Union pour la République et la démocratie (URD), il régresse de 0,02%. De 17, 80 %, Soumaïla Cissé se retrouve avec 17, 78 %.

Au vu de ces résultats, les réactions ne sont pas faites attendre dans les camps des deux candidats qualifiés au second tour prévu ce dimanche. Si les partisans d’IBK se félicitent des résultats définitifs, ceux du chef de file de l’opposition ne reconnaissent pas les résultats définitifs comme ils l’avaient fait à la proclamation des résultats provisoires.

«Avec cet arrêt, la Cour constitutionnelle vient d’enterrer la démocratie dans notre pays. Elle vient d’humilier le combat d’un peuple qui a souffert et qui, aujourd’hui, aspire au changement. Au moment où je vous parle (ndlr : mercredi à 18h), les 18 candidats, y compris Soumaïla Cissé, sont en réunion pour analyser et prendre les décisions qui s’imposent et tirer toutes les conséquences de ces résultats. Nous rejetons ces résultats parce qu’ils ne reflètent nullement le vote du peuple malien », a souligné Etienne Fabaka Sissoko, porte-parole du candidat Soumaïla Cissé, sur Studio Tamani, juste après l’arrêt de la Cour. En face de Mamadou Blaise Sangaré, porte-parole d’IBK, Etienne Fakaba Sissoko a déclaré : « Nous ne sommes pas étonnés du fait que la Cour s’arrange du côté du candidat Ibrahim Boubacar Keita ».

En réaction, le porte-parole du président sortant s’est dit fier des résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle.

« Démocratiquement, le peuple s’est exprimé. Cela est une constance. Juridiquement, la Cour constitutionnelle vient de consacrer ces résultats. Je pense, quelqu’un qui veut marcher vers la paix et le progrès s’en arrête là. Aujourd’hui, je suis très fier de ce score. Ma fierté s’exprimera encore le 12 août, car je ferai la fête ce jour et pas avant » s’est-il réjoui.

A noter que la Cour a rejeté certaines requêtes du candidat de l’URD pour non-respect du délai légal en la matière.

Maliki Diallo

Source : L'Indicateur du Renouveau 9 Août 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La privilégite, la maladie des privilèges

15 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019