Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ibrahim Boubacar KEITA: « nous sommes le meilleur choix pour le Mali »

Au lendemain de la proclamation des résultats provisoires définitifs du premier tour de l’élection du Président de la République, par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le candidat IBK était devant un parterre d’alliés politiques, de militants et sympathisants pour une déclaration. Remerciements pour le score de 41%, fruit d’une grande mobilisation ; une belle première victoire attribuée à tous ; la leçon politique administrée par les électeurs ; l’exigence pour lui d’aller encore plus loin ; l’appel à un grand rassemblement et à aller convaincre sur le meilleur choix pour le Mali, sont les grandes lignes de cette déclaration que nous vous livrons in extenso.

DECLARATION DU CANDIDAT IBRAHIM BOUBACAR KEITA

Maliennes, Maliens,

Mes Chers Compatriotes,

Vous avez été nombreux à vous rendre aux urnes pour participer à l’élection présidentielle dont le premier tour s’est tenu le dimanche 29 juillet 2018.

Le scrutin s’est déroulé dans le calme et la sérénité sur une grande partie du territoire national, ainsi qu’à l’extérieur du pays, et je m’en réjouis.

Je félicite le gouvernement pour sa grande maîtrise du processus électoral, en toute transparence comme l’a souhaité la communauté internationale.

Je remercie les partenaires et amis du Mali qui nous ont accompagner sans ménager leurs efforts, pour réussir ce pari qui n’était pas gagné d’avance.

Je salue toutes celles et tous ceux qui ont contribué à ce succès.

Vous avez une nouvelle fois répondu présents au rendez-vous de l’Histoire, et ainsi consacré la maturité démocratique de notre peuple. Vous avez donné tort à ceux qui prédisaient le pire. Cela est un réel motif de fierté pour chacun d’entre nous.

Toutefois, je déplore les incidents survenus dans certaines localités du pays qui ont empêché certains de nos compatriotes d’accomplir leur devoir citoyen.

Je demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour que la vigilance soit accrue, avec l’appui et l’engagement de nos partenaires et alliés.

Mes Chers Compatriotes,

Pendant trois semaines j’ai été au-devant de vous, d’Est en Ouest, du Nord au Sud, dans toutes les régions du Mali, de Kayes à Kidal, dans les villes, les villages et les hameuax, ainsi qu’à l’étranger.

L’enjeu de cette campagne présidentielle était de vous soumettre mon bilan, le résultat de la confiance que vous m’avez témoigné en me portant à la tête de notre pays cinq ans auparavant. Ce bilan démontre 5 ans plus tard, dans un contexte particulièrement difficile, que notre Maliba avance. Nous avons rebâti les fondations de la maison Mali.

Il s’agissait aussi, pour moi, de vous proposer mon projet pour un Maliba qui ira encore plus loin. Encore plus haut. Toujours plus fort, toujours plus juste. Je vous ai proposé un nouveau projet pour consolider nos acquis, amplifier nos réussites, et rectifier les manques, afin de donner à chacun d’entre vous, à chaque Malienne et à chaque Malien, un avenir radieux.

Dieu merci, vous m’avez entendu !

En effet, selon les résultats provisoires proclamés par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, vous m’avez porté largement en tête du premier tour, avec plus de 41% des voix.

Du fond du cœur, mes chers compatriotes, je vous en remercie ! Merci !

Je remercie les militants et les sympathisants. Tous les partis politiques et associations membres de l’Alliance Ensemble Pour le Mali. Merci pour la confiance que vous avez placée en moi. Je remercie TOUS les Maliens !

C’est une belle première victoire, mais elle n’est pas que seule mienne.

Cette victoire, c’est la victoire du Mali qui avance, qui vient de loin et qui ira loin Inch Allah ! C’est la victoire de l’optimisme ; la victoire du rassemblement contre la division ; la victoire de la volonté contre le défaitisme ; la victoire de l’action contre l’apathie ; la victoire de l’espoir contre la terreur ; c’est la victoire de toutes celles et ceux qui connaissent notre pays et croient en son grand destin !

Mes Chers Compatriotes,

Pendant ce scrutin, vous avez aussi donné une leçon politique à l’ensemble de ceux qui servent ou aspirent à servir notre pays. Vous nous avez dit que servir ou aspirer à servir le Mali exige au lieu de la vulgarité, l’humilité ; au lieu de l’opportunisme, la loyauté. En lieu et place des promesses irréalistes, l’effort, le sérieux, le travail. En lieu et place de la calomnie, la vérité.

Mes Chers Compatriotes,

Cette leçon m’oblige personnellement.

A travers votre vote, vous m’avez placé sur orbite. Pour vous, avec vous, pour nos enfants, les générations à venir, je dois aller encore plus loin. Je n’ai pas d’autre choix. C’est ce que vous demandez. C’est ce que vous exigez.

Lors du second tour qui se tiendra le 12 août prochain, il nous faudra donc amplifier cet élan et confirmer le choix de la paix et du progrès.

Pour cela, nous devons, une nouvelle fois, aller convaincre. Expliquer et démontrer, auprès de tous ceux qui doutent encore, que nous sommes le meilleur choix pour le Mali.

C’est pourquoi, j’appelle toutes les Maliennes et tous les Maliens à se rassembler. Ce grand rassemblement est possible, riches de notre diversité, fiers de notre pluralité, fidèles aux valeurs qui nous unissent.

Ce rassemblement doit nous permettre de poursuivre l’œuvre de redressement que nous avons entamée.

Je vous demande de m’accompagner. Maliennes, Maliens, pour finir ce que nous avons commencé. Je vous demande de m’accompagner pour faire réussir notre jeunesse et nos talents ; pour donner aux hommes de ce pays le pouvoir de protéger et donner des perspectives à leurs familles ; pour donner aux femmes plus de libertés et d’opportunités ; pour apporter à nos paysans encore plus de ressources pour notre révolution agricole ; pour donner à nos industriels et entrepreneurs les moyens de créer un secteur privé fort ; pour parachever la réconciliation nationale ; pour continuer à doter nos forces armées des moyens nécessaires à la sécurisation de notre pays.

Je vous demande de m’accompagner pour continuer à apporter des solutions à nos défis par l’action, le travail, l’éthique.

Patriotes ! Femmes ! Hommes ! Ainés et jeunes ! Du Mali et de la diaspora ! De toutes les sensibilités ! J’ai besoin de vous pour faire du prochain mandat, le mandat de la conquête, de la modernisation, et de la transformation.

Mon ambition est de léguer à nos enfants un Mali fort et juste, le Mali de nos rêves.

Plus qu’une promesse, c’est mon engagement !

L’avenir du Mali est entre vos mains. Je compte sur vous !

Vive la République !

Vive le Mali uni et en paix !

Qu’Allah bénisse le Mali !

BAMAKO-3 aout 2018

Source : Info Matin

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les routes au Gondwana

18 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: un nouvel espoir de paix?

18 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018