Mercredi 18 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Propositions du candidat Soumaïla Cissé : 8 868,4 milliards FCFA pour financer les cinq axes pour le Mali

Soumaila Cissé, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » a présenté hier, lundi 9 juillet 2018, son projet de société dénommé « Ensemble restaurons l’espoir » devant la presse nationale, internationale et des centaines de citoyens maliens déterminés pour réaliser le changement.

C’était dans la salle de conférence de l’Hôtel de l’Amitié Laïco, en présence de plusieurs personnalités et des membres de sa direction de campagne.

Après avoir rappelé des problèmes auxquels le Mali est confronté, l’Honorable Soumaila Cissé a rendu publiques les mesures qu’il a prises dans tous les cinq piliers de son programme qui sont : Restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État ; Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; Mettre l’État au service des populations ; Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due et Construire une économie performante et solidaire.

Le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » promet d’entreprendre plusieurs grandes actions dans  le 1er pilier de son programme

Dans le but de restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’Etat, le chef de file de l’Opposition républicaine et démocratique malienne promet dans un premier temps d’assurer la stabilité et la réconciliation nationales  tout en  mobilisant et remobilisant  les forces armées et de sécurités; de redéployer  l’Etat sur l’ensemble du territoire au service des citoyens, d’engageant  une lutte implacable contre les violations des droits de l’homme tout en œuvrant  pour la réconciliation nationale.

Dans un second temps, Soumaila Cissé estime qu’il faut consolider nos institutions pour bâtir une société basée sur la justice, le travail et le mérite. Pour atteindre cet objectif, il propose le renforcement de la démocratie ; le fonctionnement des institutions et le contrôle de l’action gouvernementale par le Parlement…

Pour pouvoir restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’Etat, le président et candidat de l’URD s’est engagé à entreprendre plusieurs actions dont  la création de Brigades d’Intervention Rapide (BIR), composées de soldats et de gendarmes maliens, déployées dans le Nord et le Centre du pays pour être plus réactifs face aux menaces et aux attaques ; l’amélioration du budget de l’armée et l’accélération de la réforme du secteur de la sécurité, en concertation avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; le renforcement de la gouvernance ; le renforcement de l’équipement militaire adapté aux types de menaces, la prise en compte des familles de ceux qui ont fait le sacrifice suprême.

Dans le cadre de  redéploiement de l’Etat sur l’ensemble  du territoire malien au service des citoyens, les mesures principales que Soumaila Cissé compte prendre sont, entre autres :  la mise en œuvre de manière diligente du processus Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR), prévu par l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; la mise en place d’un programme vigoureux de lutte contre le trafic de drogues, la circulation et la détention illégale d’armes ; la mise en œuvre d’un plan coordonné de redéploiement des forces armées et de sécurité au Nord et au Centre dans le cadre d’un plan global de sécurisation du territoire, en concertation étroite avec les forces partenaires…

Pilier 2 : Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens

Le candidat Soumaila Cissé estime que le Mali ne mérite pas la division dont elle est victime aujourd’hui. Il reste plus que jamais convaincu de sa capacité d’instaurer la paix entre tous les fils de ce pays. Pour la réussite de ce combat, il promet d’abord un Etat à l’écoute de ses citoyens, cela en développant un dialogue social, constructif et apaisé; en instaurant un débat constructif avec les autorités coutumières et religieuses ; en garantissant une véritable liberté de presse malienne tout en révisant  du statut de l’ORTM pour lui assurer une plus grande indépendance et en renforçant  les moyens des médias publics pour mieux remplir leur mission de diffusion de la culture et des savoirs ; procéder à la réforme  institutionnelle du secteur en vue d’unifier et de renforcer la régulation, ainsi que l’élaboration de cahiers de charges associés aux autorisations accordées aux exploitants des services de communication ;  faciliter le meilleur accès des médias privés aux services publics et aux annonces publicitaires de l’État ; augmenter l’appui à la presse privée ; sécuriser  les journalistes dans l’exercice de leur métier.

Le candidat Soumaila Cissé promet d’associer aussi les Maliens de l’extérieur à la gestion du pays. Pour preuve, il leur donne l’opportunité d’être représentés à l’Assemblée nationale.

Le candidat a aussi fait des propositions concrètes sur la culture et le sport qui sont synonymes de l’Unité nationale, selon lui.

Pilier 3 : Mettre l’Etat au service des populations

Soumaila Cissé pense que notre système de santé est mauvais et promet de le réorganiser pour accroitre la qualité et l’offre de besoins. A ce point, il propose plusieurs mesures dont l’élimination des disparités régionales et amélioration des soins primaires avec comme objectifs : la médicalisation de tous les Centres de santé communautaires (Cscom) par le recrutement systématique des diplômés en médecine ;  l’équipement approprié des Cscom…

Le candidat Soumaila Cissé avance que les jeunes Maliens sont très brillants, mais le système éducatif est pauvre. Il  promet donc de le  renforcer.

Pilier   4 : Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due dans la société malienne

A ce niveau, le président de l’Urd estime que les jeunes et les femmes maliennes ont trop souffert et pour mettre fin à leur vie infernale, il prend des engagements suivants, en faveur des jeunes : donner leurs chances aux jeunes ; mettre nos politiques au service de l’emploi ; développer la formation professionnelle ; donner une seconde chance aux jeunes qui le souhaitent. Pour sa bonne foi en vers cette couche, il promet 20% d’élus nationaux.

Soumaila Cissé prend aussi plusieurs engagements en faveur des femmes maliennes dont la promesse d’assurer leur promotion et leur implication dans la vie publique.

Pilier 5 : construire une économie performante et solidaire

L’ancien ministre de l’Economie et des finances et candidat Soumaila fait des propositions de poids pour le développement économique du Mali. Il propose de : construire une économie compétitive et créative d’emplois durables. Pour y parvenir, il promet de faire du secteur privé le moteur de la croissance. Aussi, le candidat précise dans son programme qu’il faut assurer le meilleur financement de l’économie ; la reconstruction et la modernisation du secteur bancaire ; la mise en place des politiques sectorielles d’accompagnement ; la modernisation du secteur des transports ; le renforcement et l’accessibilité de l’Energie…

Le coût estimé du programme proposé par l’Honorable Soumaila Cissé ressort à 7 310,1 milliards de FCFA soit 82,4 % du PIB de 2017 (8 868,4 milliards FCFA). A ses dires, par comparaison avec les programmes d’accélération de la croissance et de transformation structurelle en cours dans les pays voisins du Mali, ce chiffre se compare favorablement à ceux de ces pays où les ratios programme/PIB sont beaucoup plus élevés (178% du PIB au Benin, 227% du PIB au Burkina Faso, 178% du PIB au Niger qui a été financé par les partenaires publics et privés, 185% du PIB 2013 au Togo, et 99% du PIB 2013 au Sénégal)

Boureima Guindo

Source : Le Pays 10 Juil 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Concours Media INPS, 1ère Edition

Blog

Présidentielle 2018 : Quand les dénouements et les nouements précèdent le scrutin

Le Mali est dans une phase très importante de sa vie politique. Bientôt le premier tour de l’élection présidentielle. Pour la campagne présidentielle, nous y sommes déjà. D’un coté, nous assistons à des séparations ou divisions et de l’autre, des ralliements et coalitions. Ce qui importe est le pourquoi de ces dénouements et nouements ? Pour quelle fin ?

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

1+1+1 mandat (rediffusion)

18 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La justice de la CPI est-elle efficace ?

18 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018