Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

LE CANDIDAT MODIBO SIDIBÉ RENCONTRE SA BASE EN COMMUNE IV

La campagne pour le premier tour de l’élection présidentielle prévue le 29 juillet prochain s’est ouverte le week-end. Les staffs de campagne des candidats ont le cœur à l’ouvrage.

Pour certains, il ne s’agit nullement de réinventer la roue mais d’apporter simplement une touche remarquable. D’autres staffs de campagne ont choisi simplement de lancer leur champion dans la plus grande simplicité (ne dit-on pas qu’il y a du génie dans la simplicité ?).

Pour la première journée de campagne, le porte-étendard des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARES An Ka Wuli) et candidat unique du Nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique, Modibo Sidibé, accompagné de son épouse, a choisi une rencontre citoyenne pour entrer en contact avec ses militants sur le terrain «Golf» de Lafiabougou, en Commune IV.

L’ancien Premier a rencontré les militants et sympathisants de son regroupement politique. De sources proches de la direction de campagne, le candidat Modibo Sidibé lancera sa campagne électorale en grande pompe dans les prochains jours. Pour la direction de campagne du candidat, le parti a mis, simplement à profit, cette première journée de campagne pour initier des “rencontres citoyennes” dans toutes les six communes de Bamako. Modibo Sidibé entend ainsi rencontrer sa base en vue d’échanger avec elle sur sa vision pour le Mali, le programme de société qu’il entend mettre en œuvre si les Maliens lui accordaient leurs suffrages.

Le candidat des NPP a fait un exposé liminaire de sa vision pour le pays avant de prier pour le retour de la paix et de la stabilité sur l’ensemble du territoire national. L’occasion était opportune pour les représentants des différentes sections du parti en Commune IV de s’exprimer sur l’échéance électorale à venir. Tour à tour, le secrétaire général du parti, les représentants de la jeunesse, des femmes et ceux de certaines corporations ont délivré le même message. Ils en ont appellé à la responsabilité citoyenne de leurs militants et sympathisants et les ont invités à aller retirer leurs cartes d’électeur pour accomplir leur devoir civique, le jour du vote. Pour eux, il faut simplement «s’investir ensemble pour sortir victorieux au soir du 29 juillet prochain et porter le candidat Modibo Sidibé à la tête du pays». «Sortez tous pour retirer vos cartes et votez pour le candidat de notre choix», disaient-ils.

Pour toucher le maximum d’électeurs à travers le pays, la direction de campagne programme des messages radiodiffusés du candidat durant toute la campagne.

Mohamed TRAORÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018