Dimanche 17 Février 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Soutien de Sabati 2012 à IBK : Moussa Boubacar Bah mis en minorité

Le président du mouvement politico-religieux, Moussa Boubacar Bah est sur la sellette. Des membres de son bureau dénoncent sa décision de soutien au président sortant, Ibrahim Boubacar Keita et qualifient ce soutien d’unilatéral.

La décision du président du mouvement politico-religieux, Moussa Boubacar Bah, de soutenir la candidature de Ibrahim Boubacar Keita ne fait pas l’unanimité. Certains camarades du mouvement dénoncent une tentative de spoliation du mouvement de ses objectifs qui est le respect des leaders religieux et l’unité dans l’islam. Selon Boubacar Tangara, secrétaire au développement du bureau national, la décision du président ne reflète pas la vision du mouvement. « Nous sommes un mouvement responsable qui a du respect pour nos leaders. Nous ne pouvons pas aller contre la volonté de l’imam Mahmoud Dicko encore le chérif de Nioro. Toute personne qui s’harde à ce jeu n’aura pas le soutien de Sabati. Nous soutenons le candidat de nos leaders. Il s’agit de Aliou Boubacar Diallo », déclare-t-il à la faveur d’une conférence de presse.

Le secrétaire au développement a aussi souligné l’organisation d’un congrès extraordinaire pour redéfinir les priorités du mouvement et mettre en place un nouveau directoire. « Notre volonté est tout sauf IBK », rappelle-t-il.

Bréhima Sogoba

Source : L'Indicateur du Renouveau 9 Juil 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La privilégite, la maladie des privilèges

15 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019