Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ecole de formation professionnelle : La Chine offre un joyau au Mali à hauteur de 8,5 milliards de FCFA

Le soutien de la République populaire de Chine à l’endroit du Mali ne faiblit pas. Le 5 juillet 2018, à la zone aéroportuaire de Sénou, à travers son ambassadeur au Mali, ZHU LIYUNG, la Chine a remis les clés du nouveau Centre de formation professionnelle au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita.

Fruit de l’accord de coopération économique et technique, signée le 22 décembre 2014, entre le Mali et la Chine, le joyau a coûté à la Chine la bagatelle de 8,5 milliards de Fcfa.

Les filières qui vont être enseignées dans ce centre, selon le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, sont en adéquation parfaite avec les besoins du marché du travail. Il s’agit de la menuiserie métallique, la menuiserie bois, la peinture décoration, la plomberie, la chaudronnerie, l’électricité, le bâtiment carrelage, le bâtiment staff, le bâtiment maçonnerie, la froid/climatisation, la maintenance d’engins lourds.

Dans ce centre qui a coûté au total 8,5 milliards de Fcfa à la Chine,  350 élèves peuvent être formés en même temps et plusieurs autres élèves ensuite. C’est des travailleurs qualifiés une fois formés qui vont sortir d’ici et qui augmenteront l’emploi, participeront à construire un « Maliba ». Le centre contient entre autres, 29 salles de classes, 34 bureaux et ateliers avec équipements complets réalisé en 17 mois.

Ce centre, dit Maouloud Ben Kattra, constitue une réponse aux préoccupations des autorités du pays, à préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main d’œuvre de qualité bien adaptée aux besoins de l’économie nationale. «L’acquisition d’un tel centre symbolise un nouveau souffle que l’Etat donne à l’apprentissage ; c’est une solution d’avenir pour les jeunes de notre pays ; elle constitue une solution d’avenir pour nos entreprises, puisque l’apprentissage permet de répondre à leurs besoins en compétences», a déclaré Maouloud Ben Kattra.

Sur les 200.000 emplois promis le chef de l’Etat, le ministre Kattra a précisé que ce chiffre a été largement atteint par ses services. «Nous avons à ce jour au total 262.751 emplois créés. Nous n’associons pas à ces chiffres les milliers d’emplois créés par le secteur informel, qui reste un des secteurs les plus pourvoyeurs d’emplois au Mali», a déclaré Maouloud Ben Kattra.

La jeunesse a été invitée par le ministre à croire en elle-même, en ces capacités, créativités, pour faire avancer le Mali. « M’adressant à la jeunesse, je dirai sans risque de me tromper que l’avenir de ce pays réside dans votre dynamisme et dans votre créativité. Ce qui est important, il faut que vous soyez les artisans de votre propre prospérité », a souligné le ministre.

L’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, Zhu Liying, d’indiquer que cette cérémonie est un nouveau jalon dans les relations entre la Chine et le Mali. Le soutien de la Chine ne fera pas defaut à l’endroit du Mali. « La Chine sera toujours avec le Mali comme dans les 58 années de coopération entre eux. On n’a besoin ensemble de faire mieux. Pour ce faire, nous devons miser sur les jeunes talents qui sont le soleil et le vent de huit heures du matin, mais pour qui le monde et l’avenir appartiennent.

Hadama B. Fofana

Source : Le Républicain 6 Juil 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018