Dimanche 17 Février 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Fin de la grève des administrateurs civils

Le Gouvernement signe un protocole d’accord avec les syndicats mettant fin à leur mouvement de gève. La grève des administrateurs civils a connu un heureux dénouement ce mardi 3 juillet 2018, en fin d’après-midi, grâce à l’implication personnelle du Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA.

Réunis à la Primature aux environs de 18 heures pour un ultime round de négociation, le Syndicat des Administrateurs civils (SYNAC), le Syndicat libre des travailleurs du Ministère de l’Administration territoriale (SYLMAT) et le Gouvernement, représenté par le Ministre de l’Administration territoriale, M. Mohamed AG ERLAF, ont signé sous les regards du Chef du Gouvernement, un protocole d’accord qui met fin à la cessation de travail observée depuis le 25 juin 2018 par les personnels du commandement territorial.

 

Le texte du protocole d’accord stipule que le SYNAC et le SYLMAT acceptent l’offre du gouvernement d’une grille salariale commençant à l’indice 460 et finissant à l’indice 1210.

Cette grille sera annexée à la loi portant statut du corps préfectoral dont le projet a été approuvé par le Gouvernement le 2 mai 2018, et qui sera adopté par Ordonnance avant la fin de l’année.

Le protocole d’accord précise que la transposition dans la nouvelle grille se fera de classe à grade.

En outre, le SYNAC et le SYLMAT, au terme de l’accord signé, acceptent que les primes et indemnités à allouer aux membres du corps préfectoral soient négociées ultérieurement.

L’accord ainsi approuvé par le gouvernement et les deux syndicats produira ses effets à partir de janvier 2019.

Dès la signature de l’accord, les syndicalistes par la voix de leurs signataires MM. Ousmane Christian DIARRA et Olivier TRAORE, ont appelé leurs militants à lever le mot d’ordre de grève et à reprendre le travail le mercredi 4 juin 2018 à 7H 30 précises. Ils ont en outre indiqué que leurs syndicats respectifs, soucieux de la préservation des intérêts supérieurs de la nation malienne et amplement satisfaits par les concessions faites par le gouvernement, ont décidé de reprendre le travail afin que le processus électoral poursuive son cours normal. Les responsables syndicaux ont donné l’assurance que des mesures appropriées seront prises de manière à ce que les jours de grève observés n’affectent en rien le calendrier électoral.

Enfin, les syndicalistes ont salué l’écoute dont a fait montre le gouvernement, ainsi que l’implication personnelle du Premier ministre, qui furent déterminantes dans le dénouement de la crise.

Il convient de rappeler le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA avait décidé le 28 juin dernier d’écourter sa visite de travail en Europe (Paris, Bruxelles, La Haye) pour regagner le bercail et s’investir de près dans la résolution du conflit social afin d’en limiter l’impact sur le processus électoral. Dès son retour et après deux rencontres de conciliation avec les syndicalistes, le Premier ministre et son gouvernement sont parvenus à un accord qui satisfassent pleinement les administrateurs civils.

Cellule Communication de la Primature.

 

Source : Primature

Fin de la grève des administrateurs civils

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La privilégite, la maladie des privilèges

15 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019