Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Université des lettres et des sciences humaines de Bamako: INAUGURATION DE L’INSTITUT CONFUCIUS

L’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB) dispose désormais d’un nouvel Institut Confucius à l’Ex-Flash sur la colline de Badalabougou.

L’infrastructure a ouvert ses portes, samedi dernier, au cours d’une cérémonie officielle inaugurale coprésidée par le ministre de l’Education nationale, Pr Abinou Témé et l’ambassadeur de la République populaire de Chine dans notre pays, Zhu Liying.

Bâti sur 646,60 m2, le nouvel Institut Confucius est composé de 6 salles de classe de 200 places. Il a couté environ 600 millions de FCFA, financés par le gouvernement à travers l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako. L’Institut Confucius est le fruit de la coopération universitaire entre l’ULSHB et l’Université de foresterie du Sud-ouest de la Chine. Le joyau est une structure universitaire de formation et de recherche sur la langue et la culture chinoises.

Il est aussi un centre de recherche pluridisciplinaire et d’exécution de projets de recherche d’intérêt communs entre notre pays et la Chine. L’Institut offre également une formation diplômante en langue et culture chinoises de licences générale et professionnelle. La première promotion de Licence générale constituée de 24 étudiants a commencé les activités pédagogiques le 15 février 2018. Cette promotion a bouclé son premier semestre le 15 juin 2018. L’Institut organise aussi des cours d’initiation à la langue chinoise pour toutes les couches socioprofessionnelles de notre pays sanctionnés par des attestations de niveaux I, II et III. Le personnel enseignant de l’Institut est composé de Chinois et Maliens. L’Institut Confucius est le 2è Institut de l’ULSHB après l’Institut universitaire de technologies (IUT).

«Nous sommes très heureux de recevoir nos partenaires chinois pour célébrer l’inauguration de l’Institut Confucius. Cette infrastructure universitaire symbolise l’excellence des relations traditionnelles d’amitié entre nos deux peuples», s’est réjoui le recteur de l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako, Pr Macki Samaké, ajoutant que l’inauguration de cet Institut est le résultat d’un processus de partenariat entre l’ULSHB et l’organe d’Etat chinois chargé de la promotion de la langue et de la culture chinoises à l’étranger «Hanban».

Le Pr Macki Samaké a, par ailleurs, indiqué  que l’Institut Confucius a été créé le 20 juillet 2017 à l’ULSHB à la grande satisfaction de ses responsables et de ceux de SWFU et de Hanban. Il a, enfin, salué l’ambassade de Chine et les responsables de SWFU et Hanban pour leur soutien et accompagnement sans faille à notre pays. L’ambassadeur Zhu Liying a, lui, invité les jeunes à apprendre l’ouverture, la tolérance et l’esprit de partage pour construire un monde meilleur. Se réjouissant du taux d’apprentissage de la langue chinoise au Mali, le diplomate chinois a assuré que son pays sera toujours aux cotés du Mali. Le ministre de l’Education nationale a rappelé que l’ouverture de l’Institut Confucius dans notre pays est la réalisation du rêve des pères fondateurs du Mali et de la Chine. En signant les premiers accords de partenariat les années 1960, les dirigeants malien et chinois avaient souhaité un rapprochement culturel, politique et économique entre nos deux pays, a rappelé le ministre de l’Education nationale.

L’ULSHB, a-t-il, indiqué, dispose de l’Institut Confucius pour plusieurs raisons parmi lesquelles figure l’expertise avancée de l’Université en enseignement-apprentissage des langues nationales et étrangères. Le Pr Témé a, enfin, précisé que l’Institut Confucius contribuera à l’enrichissement de l’offre de formation et de recherche en milieu universitaire.

Il développera davantage les partenariats universitaire et économique entre la Chine et le Mali et facilitera une meilleure coopération entre nos les peuples de nos deux pays.

Rappelons que Confucius était un grand philosophe, pédagogue et penseur chinois né le 28 septembre 551 avant Jesus Christ et mort le 11 mai 479 av J.C. Il est le personnage historique qui a le plus marqué la civilisation chinoise. Il est considéré comme le premier «éducateur» de la Chine. L’enseignement du philosophe a donné naissance au confucianisme (doctrine politique et sociale érigée en religion d’Etat dès la dynastie Han). Les citations de sa sagesse constituent toujours des références de nos jours.

Sidi Y WAGUÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018