Samedi 17 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle du 29 juillet : Choguel Kokalla Maiga, Cheick Modibo Diarra, Hamadoun Touré, Mountaga Tall…provisoirement disqualifiés

Sur trente déclarations de candidature, la Cour constitutionnelle a rejeté en l’état treize dossiers dont celui de Choguel Kokalla Maïga, Cheick Modibo Diarra, Hamadoun Touré, Mountaga Tall. Ils ont 24 heures pour corriger les imperfections.

La Cour constitutionnelle, dans son arrêt a validé, samedi 30 juin, 17 déclarations de candidature à l’élection du président de la République dont le premier tour aura lieu le 29 Juillet 2018. Il s’agit d’Ibrahim Boubacar Keita, Aliou Diallo, Housseini Amion Guindo, Mamadou Oumar Sidibé, Soumaïla Cissé, Dramane Dembélé, Moussa Sinko Coulibaly, Modibo Koné, Daba Diawara, Mamadou Diarra, Mohamed Ali Bathily, Modibo Sidibé, Modibo Kadjoké, Adama Kane, Kalfa Sanogo, Mme Djénéba Ndiaye, Oumar Mariko.

Par conséquent, la Cour constitutionnelle a rejeté, en l’état, les candidatures de Choguel Kokalla Maïga, Harouna Sangaré, Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo Diarra, Niankoro Yeah Samaké, Ainéa Ibrahim Camara, Boubacar N’tio Traore, Mamadou Traoré, Hamadoun Touré, Aboubacar Abdou Touré, Marcelin Guenguéré, Missa Koné, Mountaga Tall et Mme Rakia Alphady.

Les dossiers de déclarations de Choguel Kokalla Maiga, Cheick Modibo Diarra, Hamadoun Toure, Mountaga Tall contiennent des erreurs de parrainage. Mais, ils ont tous rassuré de prouver la régularité de leur candidature. Ils avaient 24 heures et la Cour constitutionnelle proclamera ce mercredi 4 juillet la liste définitive des candidats pour la présidentielle du 29 juillet prochain.

Bréhima Sogoba

Source : l’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

B comme base

16 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

16 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018