Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Sabati 2012 donnera le nom de son candidat avant juillet

Le mouvement politique proche des milieux religieux, Sabati 2012 entend choisir son candidat pour la présidentielle du 29 juillet 2018 avant la fin de juin. Cette décision a été annoncée en conférence de presse le 11 juin par Moussa Boubacar Diallo, le président de Sabati 2012.

L’élu du cœur de Sabati 2012 devra être un candidat qui partage les valeurs (musulmanes et chrétiennes). « Il doit être aussi capable de résoudre les problèmes du Mali. Le pouvoir, ce n’est pas seulement les valeurs sinon on allait choisir un de nos imams ; Sabati ne regarde pas seulement la foi du candidat », a poursuivi Moussa Boubacar Diallo.

Selon le président du mouvement, plus de 300 délégués venus des quatre coins du pays ont pris part à la conférence qui a mandaté le bureau national pour le choix d’un candidat à la présidentielle de 2018. « Notre candidat pourrait gagner au premier tour ou être au second tour parce que nous pouvons mobiliser au moins 15% de l’électorat », a promis Diallo.

Les responsables de Sabati ont également parlé de leurs relations avec des leaders religieux Bouyé Haïdara et Mahmoud Dicko, leurs mentors de 2013 qui sont aujourd’hui fâché par IBK. « Sabati et Dicko ont les relations d’hier, Sabati et Bouyé ont les relations d’hier. On ne travaille pas au nom de la communauté musulmane mais pour elle.

Malgré l’interdiction de la campagne électorale dans les mosquées par la nouvelle loi électorale, Sabati se croit toujours capable de mobiliser la masse des électeurs comme en 2013. « Nous avons d’autres canaux de communication », a affirmé le président du mouvement. Dès que leur candidat sera choisi sur la base de l’analyse des arguments, il sera présenté au public et aux leaders religieux et coutumiers du pays.

Soumaila T. Diarra

Source : Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018