Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Jean-Yves Le Drian reproche au Mali de manquer de volonté politique

Malgré les accords d’Alger signés en 2015, des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU.

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a reproché lundi 11 juin au Mali de manquer de volonté politique pour la mise en œuvre des accords de paix dans le Sahel, à l’issue d’une rencontre à Stockholm avec son homologue suédoise. « Dans les accords d’Alger, il y a tout ce qu’il faut pour retrouver la paix au Mali et plus globalement au Sahel », a déclaré le ministre français des affaires étrangères en marge d’un déplacement à Stockholm.

« Encore faut-il avoir la volonté politique de transformer ces accords en réalité. Ce n’est pas encore le cas, je souhaite que ce soit le cas après l’élection présidentielle » malienne qui se tient dans moins de deux mois, a-t-il ajouté.

Un accord de paix toujours pas appliqué

Signé en 2015 sous médiation algérienne et censé isoler définitivement les djihadistes, l’accord de paix n’est toujours pas appliqué et des zones entières du Mali échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU. Les violences se sont propagées au Burkina Faso et au Niger voisins, se mêlant souvent à des tensions ou des conflits intercommunautaires.

S’il y a un message à faire passer au président [malien] – à celui-là ou un autre, je n’ai pas à prendre parti dans un processus électoral –, aux candidats, c’est de faire en sorte qu’ils s’engagent solennellement pour la mise en œuvre des accords d’Alger », a insisté le chef de la diplomatie française.

Le premier tour de l’élection présidentielle au Mali doit se dérouler le 29 juillet. Le président Ibrahim Boubacar Keïta brigue un second mandat. Début juin, une manifestation organisée par l’opposition a fait plusieurs blessés, incitant l’Union européenne à appeler au respect de la liberté d’expression.

Source : Le Monde

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018