Lundi 17 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle 2018: Les «Bâtisseurs » mutualisent leurs moyens

Lors d’une conférence de presse à Bamako, les membres de la Convention des bâtisseurs ont annoncé le vendredi 8 juin 2018, la mise en commun de leurs moyens.

Cette mutualisation de leurs efforts vise à maximiser leur chance d’être au second tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. «Nous cherchons une candidature unique, à défaut réduire le nombre de candidature », a déclaré le Pr. Clément Dembelé, porte-parole de la Convention des bâtisseurs.

Ce regroupement comprend plusieurs partis et mouvements politiques tenus à respecter l’engagement de se porter assistance pour la conquête du pouvoir. « Nous venons d’horizons divers, nous avons des parcours différents, mais nous avons un dénominateur commun qui est le Mali que nous voulons bâtir », a déclaré Maître Mountaga Tall, le président de CNID Faso Yiriwaton qui fait partie de la convention.

Mountaga Tall a également évoqué la nécessité de rassembler les moyens des membres de la convention pour mieux faire. «Une élection, c’est des ressources énormes. Nous avons décidé de surveiller ces élections ; avoir le regard sur 23 000 bureaux de vote demande beaucoup de moyens », a-t-il poursuivi. Mieux, les bâtisseurs disent ne pas comprendre pourquoi il y aura deux assesseurs (un pour l’opposition, un pour la majorité) seulement par bureau de vote.

Un autre bâtisseur est Hamadoun Touré, le candidat de l’Alliance Kayira 2018, pour qui contribuer au développement du pays est un devoir. «Nous n’allons critiquer personne ; nous allons parler des questions de justice…La gouvernance et la justice sociale. Je m’engage à éradiquer la corruption dans ce pays. Je vous promets que je ne me ferai pas soigner à l’extérieur, mes enfants vont étudier ici », a-t-il soutenu.

L’ancien Premier ministre d’ATT, Modibo Sidibé des FARE An Ka Wuli, fait aussi partie de la Convention des bâtisseurs. «Nous avons trouvé des compagnons avec qui nous allons bâtir. Nous saurons trouver les voies et moyens pour que notre camp soit au 2è tour. Notre pays a besoin de rupture, notre pays a besoin de changement », a dit l’ancien Premier ministre.

Autre figure marquante des « Bâtisseurs » est le général Moussa Sinko Coulibaly, le fondateur de la Plateforme pour le changement. «Le seul choix que nous avons, c’est de travailler dur. Notre vision est que le Mali se fera par tous les Maliens», a-t-il déclaré. Dès cette semaine, les « Bâtisseurs » vont prendre attache avec les autorités et les partenaires du Mali pour dire qu’ils existent et comptent marquer leur présence à la présidentielle du 29 juillet prochain.

Soumaila T. Diarra

Source : Le Républicain

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rififi dans la cour de récré

17 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] CAN 2019: J-5

17 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019