Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Des heurts ont opposés population et forces de l'ordre au chef-lieu de la préfecture de Kéniéba, dans le sud-ouest du Mali.

Au Mali, explosion de violences au chef-lieu de la préfecture de Kéniéba, dans le sud-ouest du Mali, où des heurts opposent population aux forces de l'ordre depuis dimanche soir.

Plusieurs édifices, dont la préfecture, ont été incendiés par les manifestants, selon un élu local qui parle également d'au moins deux civils tués par les forces de l'ordre lors de ces affrontements. Tout serait parti d'un conflit opposant les jeunes de cette ville aux propriétaires de la mine d'or de Gounkoto toute proche.

Dimanche soir, ils ont voulu faire des barricades empêchant tout déplacement de véhicules vers la zone minière en question. Les services d’ordre sont venus les disperser avec des gaz lacrymogènes.

Cheick Oumar Camara, le vice-président du Conseil du cercle de Kéniéba

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018