Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Une ONG alerte sur la dégradation de la situation à la frontière Niger-Mali

International Crisis Group tire la sonnette d'alarme sur la situation à la frontière entre le Niger et le Mali. Dans un rapport publié ce mardi 12 juin, le centre d'analyse s'inquiète de la montée des tensions allant à l'ouest du Niger jusqu'à l'est du Mali.

Cette zone constitue, selon les experts d'ICG, un nouveau foyer insurrectionnel au Sahel.

Entre le 27 avril et le 18 mai, des attaques de campements à la frontière du Niger et du Mali ont fait une centaine de morts, selon International Crisis Group.

Les motivations et les responsabilités restent à définir mais pour l'ONG, ces évènements témoignent de la brutale dégradation de la situation dans cette zone rurale difficile à contrôler par les Etats centraux.

Depuis février 2018, dans cette région du Nord Tillabéri au Niger et de Ménaka au Mali, les opérations anti-terroristes ont repris. Des opérations menées par les groupes politico-militaires maliens comme le Gatia ou le MSA soutenus par les forces armées, notamment françaises, lit-on dans le rapport.

Mais les recours à ces groupes risquent d'exacerber les tensions communautaires déjà existantes, et qui, dans ce contexte de militarisation de la frontière, prennent un virage de plus en plus meurtrier, préviennent les experts.

International Crisis Group recommande plutôt de privilégier le « dialogue, la réconciliation entre communautés et l'amnistie pour les militants n'ayant pas commis de crimes graves ».

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018