Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Les ODD au centre d’un débat initié par l’APEM

Samedi 2 juin, l’Association pour la promotion de l’évaluation au Mali (Apem) a organisé une conférence-débat dont le thème s’intitulait «informer et sensibiliser les participants sur les enjeux des Objectifs de développement durable (Odd)». C’était au Centre de formation pour le développement (Cfd) sis à Hamdallaye ACI 2000, en présence des parties prenantes de la mise en œuvre des Odd dans notre pays.

C’est le Directeur général du Centre de formation pour le développement (Cfd) qui a souhaité la bienvenue aux participants à cette conférence-débat. Avant que le Secrétaire exécutif de l’Apem, Siaka Dembélé, ne se réjouisse de sa tenue. Selon lui, cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2018 de l’Apem. Et de poursuivre que la thématique des Odd interpelle tout le monde.

C’est dans cette dynamique, expliquera-t-il, que l’Apem a initié ce cadre d’échanges afin d’informer et de sensibiliser les acteurs impliqués dans la formulation des politiques de développement ainsi que les universitaires sur les Odd.

Mahamadou Zibo Maïga, expert et coordinateur de la Cellule technique, principal conférencier, a développé la thématique des Objectifs de développement durable (Odd). Lesquels englobent, selon lui, l’ensemble des politiques publiques, car chaque secteur y trouve son encrage. D’après lui, les Odd et leurs 169 cibles ont une portée plus large que les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) et leurs 21 cibles.  D’autant que les Odd couvrent l’ensemble des dimensions du développement durable, à savoir la croissance économique, l’intégration sociale et la protection de l’environnement.

Autres précisions de taille, selon Mahamadou Zibo Maïga, les Omd ciblaient essentiellement les pays en développement, en particulier les plus pauvres, alors que les Odd seront applicables aussi bien aux pays riches qu’aux pays pauvres. À l’en croire, le programme de développement durable à l’horizon 2030, intitulé «Transformer notre monde», avec ses 17 objectifs de développement durable, offre une vision d’un monde plus juste, plus pacifique dans lequel personne n’est laissé derrière. Plus loin, fera-t-il savoir, ce programme est conçu pour parachever d’ici à 2030 les efforts entamés dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd).

Pour l’expert Maïga, ce nouveau programme est une promesse faite par les dirigeants aux gens du monde entier avec une vision universelle, intégrée et transformative pour un monde meilleur. 

À titre de rappel, créée en avril 2006, sur l’initiative d’experts nationaux travaillant dans le domaine du développement local, l’Apem est une association à but non lucratif dont l’objet est de promouvoir l’évaluation comme un outil de bonne gouvernance dans la mise en œuvre des politiques, des projets et programmes de développement aux niveaux nationaux, régionaux, et locaux du Mali. Elle permet donc de renforcer l’instauration d’une culture d’évaluation des politiques publiques au Mali.

Ousmane DIAKITE

Source: Le Reporter

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018