Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Évacuation de la montagne d’ordures en Commune II : Le gouvernement et Ozone-Mali interpellés par la société civile et les GIE

L’organisation de la société civile (Wash pour une ville propre) et les GIE de la commune II ont tenu vendredi une conférence de presse en face du dépôt de transit d’ordures à Médina-Coura.

L’ordre du jour était le problème d’évacuation des déchets domestiques avec Ozone-Mali qui traîne le pas dans l’acheminement des ordures et l’Etat est incapable de trouver une bonne politique de gestion des déchets.

Les organisateurs de l’action citoyenne en partenariat avec les GIE ont tenu une conférence de presse devant la montagne d’ordures en face du Stade Omnisports Modibo Kéïta à Médina-Coura en Commune II du District de Bamako, pour dénoncer les risques de maladies liées aux ordures.

Les GIE, par la voix de leur président Mamadou Sidibé, ont témoigné de toute la difficulté qu’ils ont devant la montagne d’ordures parce que Ozone-Mali, qui devrait évacuer les lieux, ne le fait plus depuis trois mois. Alors que ce sont les communes I, II et II qui transitent par ce seul dépôt.

Cette situation, selon Ramata Camara, présidente du collectif des groupements intervenant dans l’assainissement au Mali (Cogiam), a mis au ralenti les activités des GIE dont 19/34 travaillent à plein temps. Suivant les explications d’Ibrahima Sidibé du collectif (An bè An ka Siguida fè), le dépôt de transit est entouré de deux écoles fondamentales, une maternelle, un centre de santé communautaire (CSCOM) et  en face du Stade Omnisports Modibo Kéïta. Les conséquences sont désastreuses sur la santé des riverains en période pluvieuse.

Les acteurs de ‘’Wash pour une ville propre’’ et les GIE ont demandé à Ozone-Mali de faire correctement son travail et à l’Etat de trouver une meilleure formule dans le traitement des déchets domestiques autre que de les évacuer d’un point à un autre.

À la suite de la conférence de presse, Ozone-Mali a fait parvenir une convocation par le commissariat du 3ème arrondissement aux Groupements d’intérêt économiques (GIE). Cette situation a fait monter la tension d’un cran et tout le monde s’est senti interpelé.

Rappelons qu’au moment où ceux-ci animaient leur conférence de presse, les camions d’Ozone-Mali s’étaient aussitôt mis à évacuer les ordures, une opération qui n’a pas dépassé une heure de temps avant de s’arrêter.

Gabriel TIENOU 

Source: Le Reporter

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018