Jeudi 21 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Adema Pasj : Dramane Dembélé refuse le diktat du CE, l’Ardéma voit le jour

En prélude à la présidentielle du 29 juillet 2018 Dramane Dembélé a été investi candidat du Front pour le redressement de l’Adéma/PASJ. Cette investiture a fait couler beaucoup de salive d’où son exclusion du parti.

Fidèle à son idéal, l’Alliance pour le redressement de la démocratie au Mali (Ardéma) voit le jour.

En mars 2017, lors de la 15e conférence du parti, il a été décidé de désigner un candidat à l’interne 12 mois avant les élections. Cette décision a été piétinée par le comité exécutif de l’Adéma/PASJ qui a décidé de façon unilatérale de soutenir le président de la République IBK. Face à cette situation, des membres du parti restés fidèles à la décision issue de la 15e conférence étaient désespérés, voire frustrés. C’est ainsi que Dramane Dembélé a décidé de venir à leur secours en se proclamant candidat du parti.

Le porte-parole des mouvements et clubs de soutien à cette candidature, Modibo Traoré, et le représentant de jeunes, ont précisé que l’Adéma n’est pas et ne sera pas un fonds de commerce de qui que ce soit. Selon eux, les leaders de l’Adéma ont pris de l’argent pour commercialiser le parti. "Nous disons non. On ne va jamais accompagner quelqu’un parce qu’il a de l’argent. Les militants de l’Adéma refusent l’achat de conscience. L’Adéma ne sera pas un club de soutien. Nous comptons sur nos propres forces".

Cette décision de Dramane Dembélé a été saluée par Ras Bath car, selon lui, un parti est créé dans le but de conquérir le pouvoir et d’animer la vie politique du pays. Les partis politiques perçoivent de l’argent pour ça à défaut Adéma devrait restituer cette somme du contribuable malien.

Le candidat fraichement investi a affirmé qu’il mesure la lourde responsabilité qui lui est confiée. Il ajoute qu’"en ce moment, en cet instant tenons haut notre dignité, tenons haut notre honneur, camarades j’ai entendu, senti vos cris d’indignation, oui nous sommes indignés, j’ai senti aussi votre déception. Nous disons que l’heure de la maturité a sonné, la main dans la main mobilisons-nous pour leur faire échec à ce processus. Le défi c’est de prendre le flambeau et je suis prêt, nous allons redresser le Parti africain pour la solidarité et la justice. Je suis prêt à être candidat pour un Mali nouveau. J’accepte la mission avec un Nouveau pacte social et solidaire. Ensemble le Mali va changer et le Mali doit changer".

Quelques jours plus tard, le comité exécutif a décidé d’exclure Dramane Dembélé. De violation en violation, une coquille vide soutiendra IBK. Le deuxième parti le mieux implanté en Afrique après l’ANC de Nelson Mandela fait la honte de la démocratie malienne ?

Nous y reviendrons

Bissidi Simpara

Source : Le point

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi sert la Fédération Gondwanaise de Football (FGF) ?

20 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

20 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018