Lundi 24 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Une grève de 216 heures entamée hier par la plateforme des syndicats de la santé

Dans un préavis de grève déposé sur le bureau du ministre de l’Emploi et de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky Talla, la Plateforme des syndicats de la Santé menace d’aller en grève à partir du 05juin.

Motif : le non-respect des « engagements pris par les autorités politiques, administratives et sanitaires dans le procès verbal du 16 avril 2017 », indiquent-ils dans leur préavis de grève.

Faute de réaction du gouvernement, la grève de 216 heures a été entamée hier.

Constitués, entre autres, des syndicats des médecins, des pharmaciens, des chirurgiens-dentistes, des assistants-médicaux, des ingénieurs de la santé, des techniciens supérieurs de la santé, des techniciens de santé, la plateforme des syndicats de la santé exige l’adoption du statut particulier des fonctionnaires de la santé et de l’hygiène publique ; l’application des points d’accord du procès verbal de conciliation du 16 avril 2017 ; l’intégration des contractuels des centres de santé dans la fonction publique des collectivités et ceux des hôpitaux dans la fonction publique de l’Etat et la création d’une passerelle entre la fonction publique des collectivités territoriales et l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Lancée, hier, cette grève de 9 jours risque de faire des victimes au sein de la population civile.

Rappelons que la dernière grève des syndicats de la santé, qui a duré 38 jours, a enregistré, en avril 2017, près de 300 morts dans les hôpitaux et centres de santé.

Oumar Babi / Canarddechaine.com

Source : Le Canard Déchaîné

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La lettre CSM

21 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018