Lundi 24 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Manifestation réprimée à Bamako: l’Onu et la France pas d’accord avec le gouvernement

Plus d’une dizaine de blessés dont des manifestants et un policier : c’est le bilan de la manifestation réprimée samedi par les forces de l’ordre à Bamako.

Cette marche de la Coalition pour l’alternance et le changement n’a pas pu se tenir. Toutefois ses organisateurs annoncent une nouvelle manifestation le 08 juin prochain dans la capitale malienne. Alors que l’ONU a appelé «toutes les parties à privilégier le dialogue». « Le Secrétaire général déplore l’interdiction par le gouvernement de la tenue de manifestations des partis de l’opposition, rappelant l’importance d’un dialogue politique inclusif au Mali.

Il appelle également le gouvernement malien à assurer la protection des droits de l’homme fondamentaux et la liberté d’expression et de manifester pacifiquement, y compris dans le cadre de l’état d’urgence actuellement en vigueur », a-t-il ajouté.

Dans un Tweet, la France a renouvelé « son attachement au respect du droit à manifester pacifiquement et à la liberté d’expression ».

La marche de ce samedi 02 juin avait été interdite à la veille par le gouverneur du district,

Au même moment, le chef de l’ONU a appelé “toutes les parties au calme et à la retenue”. Antonio Guterres exhorte “les acteurs politiques et la société civile à privilégier le dialogue pour maintenir un environnement propice à la tenue des élections crédibles et transparentes.

Source : L'Indicateur du Renouveau 5 Juin 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La lettre CSM

21 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018