Dimanche 24 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Période électoral sensible : Les médias sollicités dans l’instauration d’un climat apaisé

Dans cet élan, une relation de partenariat objectif a lieu entre le département en charge de l’Administration territoriale, le centre d’information gouvernementale et les professionnels des médias. Le relais Tim-Buktu sis à Magnabougou a servi de cadre, le samedi 02 juin, à la tenue d’un important atelier sur l’information des médias sur les élections.

Organisé par le comité de pilotage des élections, la cérémonie d’ouverture de la formation était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Administration Territoriale et de la décentralisation, M. Babamahamane Maïga, du chef de cabinet dudit ministère, président de la commission communication du comité de pilotage, et du secrétaire général du Ministère de l’Economie numérique et de la communication, Cheick Oumar MAIGA, formateur.

Cette rencontre a concerné essentiellement les journalistes de la presse écrite, audiovisuelle et en ligne. Il s’agissait d’outiller les hommes de médias sur le processus électoral et d’attirer leur attention sur certaines notions de base relatives à la couverture électorale. Les journalistes ont été amenés à s’en convaincre de la maturité insoupçonnée du  peuple et du gouvernement malien à surmonter les écueils afin d’être prêts pour le délai constitutionnel, du 29 juillet prochain dans la paix et la sérénité.

Dans cet élan, les médias sont sollicités dans l’instauration d’un climat apaisé. « Nous sommes conscients et flattés du pouvoir des journalistes à faire et à défaire une opinion publique et osons espérer l’usage de cette force  pour contrer les fake news, les oiseaux de mauvais augure qui pullulent de nos jours sur les réseaux sociaux et qui présagent comme des charlatans et des oracles des lendemains incertains », a souligné le  secrétaire général du ministère de l’Administration Territoriale et de la décentralisation à la cérémonie d’ouverture.

Les journalistes ont eu droit à deux communications majeures. Il s’agit d’une présentation  détaillée de la  loi électorale modifiée. Elle a été faite par un conseiller technique du Ministère de l’Administration Territoriale. La deuxième thématique a porté sur les médias et élections. Le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la communication, commis en tant qu’expert sur ce sujet, a souligné qu’il est important de rafraîchir la mémoire des journalistes sur les notions d’éthique et de déontologie, surtout en cette période électorale.

Selon lui, il est important que les journalistes sachent qu’à travers les informations qu’ils véhiculent, les citoyens se feront une idée sur les candidats.

A noter que lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur l’importance des informations données par les journalistes  qui peuvent influencer le choix des électeurs au profit des candidats qui ont de bons projets de société. Pour ce travail d’information de la population, les journalistes ont été invités à respecter les règles élémentaires comme le Code de l’éthique et de la déontologie, pour rester dans le jeu du véritable professionnel et le caractère très sensible de la période électorale.

DK

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Du foot tout le temps (rediffusion)

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018