Lundi 24 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Manque criard d’enseignants au Lycée de Diré : Le ministre Abinou Témé interpellé à l’Assemblé Nationale

Manque criard d’enseignants au Lycée public de Diré, retard dans le paiement des salaires et des heures supplémentaires des enseignants de Diré, le retard accusé dans l’achèvement des travaux de construction du lycée de Diré, les membres de la direction du lycée de Diré ne sont pas dotés de moyens de déplacement, pas de véhicule pour le Proviseur ni de Moto pour le Censeur et le Surveillant général ; telles sont entre autres les difficultés auxquelles le lycée de Diré dans la région de Tombouctou est confronté. A cause donc de ces problèmes pédagogiques, le député élu à Diré, Alkaïdi Mamoudou Touré a interpellé hier, jeudi 31 mai 2018, le ministre de l’éducation nationale, Pr Abinou Témé à l’Assemblée nationale du Mali pour qu’il s’explique.

La séance de questions orales était présidée par le président de l’hémicycle, l’honorable, Issaka Sidibé, en présence des membres du gouvernement, des honorables députés et d’autres personnalités. « Monsieur le ministre, Concernant l’encadrement, le Lycée de Diré, manque de personnel. A quand la dotation  du lycée de Dire en personnel permanent ? Par ailleurs, la gestion des heures supplémentaires pose de sérieux problèmes. En effet, les retards de paiement entraînent l’arrêt, le boycott des évaluations et/ où la prise en otage des notes. A quant l’achèvement des travaux de construction du lycée de Diré ? Par ailleurs, les bureaux du Proviseur, du Censeur et du Surveillant général ne sont pas dans les normes : Manque de Fauteuil Ministre/semi-ministre, de Chaises Visiteurs, de Climatiseurs. Les membres de la direction ne sont pas dotés de moyens de déplacement, pas de véhicule pour le Proviseur, ni de Moto pour le censeur et le Surveillant général. Voilà Monsieur le Ministre, les conditions dans lesquelles fonctionne le Lycée dé Diré ; conditions qui ne créent nullement une égalité de chance dans l’éducation des élèves comparativement à d’autres élèves de Lycées dans d’autres parties du Pays. Encore au 21ème  siècle, le Lycée de Diré fonctionne sous des hangars avec double vacation pour insuffisance de classes », voila autant de préoccupations et de questions adressées au ministre de l’éducation nationale, Pr Abinou Témé par le député Alkaïdi M Touré. Dans ses éléments de réponse, le ministre Abinou Témé reconnait le tableau relativement sombre de la situation du lycée du Diré (Tombouctou).

Cependant, il se défend en disant que des dispositions ont été prises pour améliorer la situation. Pour preuve, dit-il, 26 enseignants permanents travaillent aujourd’hui au lycée de Diré. En outre, il dira que l’Institut de formation des maîtres (IFM) de Diré donne des coups de main au lycée de Diré. « Le problème des heures supplémentaires est récurent. Le retard dans le paiement des heures supplémentaires induit de la longueur du circuit du traitement (12 étapes à passer). Ce circuit est long mais incontournable », a précisé le ministre.

Ainsi, pour palier à ce problème, il a souhaité le transfert des compétences pour accélérer le traitement des dossiers. A ses dires, plus de 455 millions de FCFA avaient été déboursés pour le démarrage des travaux du lycée de Diré en octobre 2011 et dont la réception était prévue en avril 2012 mais à cause de l’insécurité, poursuit-il, cela n’a pu se réaliser. Sans pour autant donner une date précise pour la reprise des travaux, il a signalé, que cette reprise se fera courant 2018. A ses dires, des enseignants de Diré disposent des motos et en bon état. Il a fait savoir que les 75 lycées du Mali dont celui de Diré seront dotés en véhicule dès lors que le budget le permet.

Non satisfait des réponses données par le ministre interpellé, le député interpellateur, Alkaïdi M Touré revient encore à la charge tout en faisant savoir que le ministre détient des informations erronées. « Le lycée Taoussa a fermé par manque de personnel. S’il y a des problèmes, résolvons ces problèmes, le Mali appartient à nous tous…il n’y a pas de mémoire au sein du ministère de l’éducation nationale ? Lors du vote de budget, j’ai demandé au ministre si la reprise des travaux de construction du lycée de Diré est prise en compte mais je n’ai pas eu la réponse. Le lycée de Diré sera-t-il opérationnel à la rentrée scolaire 2018-2019 ? »

Cette question est restée sans réponse. Selon l’honorable Alkaïdi M Touré, le lycée de Diré fonctionne difficilement. Une autre chose qui courrouce le député Alkaïdi M Touré est le fait qu’il y a des cantines scolaires dans des localités où il n’y a pas d’écoles. Ces cantines scolaires fonctionnent pour qui ? s’est-il interrogé. «Je vous remercie monsieur le ministre d’avoir répondu à mes questions mais je n’ai nullement été satisfait car je ne rien entendu qui me satisfasse », a déclaré le député Alkaïdi M Touré. Par ailleurs, il dira que le cercle de Diré est le plus paisible dans la région de Tombouctou.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 1 Juin 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La lettre CSM

21 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018