Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali-États-Unis : L’ENVOYÉ SPÉCIAL DE DONALD TRUMP REÇU PAR LE CHEF DE L’ÉTAT

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience en début de soirée du mardi dernier au Palais de Koulouba, une délégation conjointe du Conseil de sécurité nationale (National Security Council, NSC) et du Département d’Etat dirigée par Cyril E. Sartor, assistant spécial du président américain et directeur des Affaires africaines au NSC.

Au cours de l’audience, il a surtout été question de résilience, de sécurité, d’assistance des Etats-Unis d’Amérique et de développement économique. «Le Mali est très important pour nous et le lien entre nos deux pays est fort», a expliqué le porte-parole de la délégation conjointe et assistant spécial du président américain Donald Trump pour les questions africaines. Le NSC est un organe administratif dépendant directement du président des États-Unis. Il a un rôle de conseil, de coordination et parfois d’impulsion sur les sujets de politique étrangère, de sécurité nationale, et plus généralement sur l’ensemble des questions stratégiques. Lundi, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, avait reçu dans l’après-midi, Cyril Sartor. Il était accompagné de l’ambassadeur des États-Unis au Mali, Paul Folmsbee.

Les deux personnalités ont échangé sur la situation au Mali, en particulier la situation sécuritaire et l’organisation de l’élection du 29 juillet 2018. L’envoyé spécial du président américain a félicité le Premier ministre et le gouvernement pour les nombreuses initiatives engagées en vue de renforcer la sécurité et la stabilité dans le pays, ainsi que la transparence des élections à venir, dans un climat de confiance.

Le Premier ministre a rassuré le diplomate américain et lui a indiqué que le gouvernement est pleinement engagé dans l’organisation d’élections crédibles et transparentes au regard de l’enjeu crucial que présente le scrutin du 29 juillet pour l’avenir du pays en termes de stabilité, de sécurité et de démocratie.

Ahmadou CISSÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018