Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tombouctou : Dix soldats français blessés dans une attaque “sans précédent”

Le camp de la mission onusienne et celui de Barkhane à Tombouctou, ont été les cibles d’une “importante attaque” terroriste samedi. Au moins un casque bleu a été tué et dix français blessés.

Samedi, des tirs de roquettes, des assaillants déguisés en casques bleus montés à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu : les camps de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou ont été la cible samedi d’une attaque “sans précédent” qui a fait au moins un mort et une vingtaine de blessés, parmi lesquels une dizaine de français.

“Ce samedi, une attaque terroriste a visé le camp de barkhane et celui de la Minusma sur le site aéroportuaire de Tombouctou”, a déclaré le ministère malien de la sécurité. “C’est à la faveur d’une dizaine de tirs de roquettes que des terroristes portant des casques bleus à bord de deux véhicules piégés, dont un aux couleurs forces armées maliennes (FAMa) et un autre avec le sigle UN des Nations unies, ont tenté de s’infiltrer dans lesdits camps”.

“Un des véhicules piégés a explosé, tandis que le second portant le sigle un a pu être immobilisé”, a ajouté le ministère.

Le bilan provisoire est, “côté Barkhane”, d’une dizaine de blessés et, “côté Minusma”, d’un mort et de dix blessés, dont cinq graves. La situation est désormais “sous contrôle”. “C’est la première fois qu’il y a une attaque de cette envergure contre la Minusma à Tombouctou”, a expliqué une source sécuritaire étrangère.

“C’est une attaque qu’on n’avait jamais connue. Des tirs d’obus, de roquettes, des explosions, avec peut-être même des kamikazes”, a confirmé un responsable du gouvernorat de Tombouctou interrogé de Bamako.

A. M. C. avec sudouest.fr

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018