Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Bureau du vérificateur général : LE NOUVEAU CHEF S’APPELLE SAMBA ALHAMDOU BABY

Par décret n°2018-0367/P-RM du 11 avril 2018 est nommé Vérificateur général Samba Alhamdou Baby, précédemment secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire.

Cet administrateur civil de classe exceptionnelle, 3è échelon, obtint un diplôme d’études approfondies en droit à l’Université d’Etat du Kouban-Krasnodar (Ex-URSS) en 1989. Trois ans plus tard, il décroche un doctorat d’Etat en droit à l’Académie des sciences juridiques de l’Ukraine (Ex URSS).

De 1993 à 1994,  Samba Alhamdou Baby était chargé de mission au cabinet du ministre de la Sécurité intérieure. Il était précisément chargé de faire l’analyse et la synthèse des bulletins de renseignements quotidiens transmis par la police, la gendarmerie et la garde et d’exploiter les renseignements d’ordre politique, économique, social, nécessaires à l’information et à l’action du gouvernement. M. Baby a été promu conseiller technique au Secrétariat général du gouvernement entre 1994 et 2000.

Il est devenu chef du département des investigations au Contrôle général des services publics, poste qu’il a occupé entre 2013 et 2014. C’est en 2014 que M. Baby est devenu secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire jusqu’à sa nomination à la tête du Bureau du Vérificateur général.

Comme distinctions honorifiques, Samba Alhamdou Baby est chevalier de l’Ordre national du Mali et citoyen honoraire des Villes de Dallas et de Lincoln de l’Etat du Nebraska aux USA. Il parle français, russe, anglais, sonrai et bambara. Marié, M. Baby est père de trois enfants.

Madiba KÉITA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018