Lundi 24 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Soutien à la candidature du président IBK: les associations pour le Mali (APM) divisées

Suite à la signature, samedi dernier, au grand hôtel de Bamako, du protocole d’accord de plusieurs mouvements et associations pour soutenir la candidature du président de la république, Ibrahim Boubacar KEÏTA, en vue de la présidentielle de juillet prochain, les Associations pour le Mali (APM) de l’ancien Me Mohamed Ali BATHILY affichent leur division. Si certains soutiennent une éventuelle candidature du mentor, d’autres ont clairement opté pour la continuité avec le président IBK.

Au fur et à mesure que la présidentielle du 29 juillet s’approche, la constitution de pôles ou d’alliances politiques ne laisse aucune chance de survie à certains mouvements et Associations de l’arène politique nationale.

Les APM n’échappent pas à cette contingence. De plus en plus, certaines indiscrétions ne font plus mystère sur les ambitions présidentielles de l’ancien ministre président des APM. Ainsi, le mouvement fait face depuis le limogeage Me Mohamed Ali BATHILY du gouvernement lors du dernier changement de gouvernent, le 30 décembre 2017, à une divergence profonde. La question d’un éventuel soutien au président IBK pour sa réélection en 2018 est à l’origine de ce clash au sein des APM.

Cette divergence a atteint son paroxysme lorsqu’il été question de la mise en place d’une Coalition de soutien de plus de 273 associations, groupements et clubs pour la réélection du président, dès le premier tour en juillet prochain.

Alors que les partisans de Me BATHILY encouragent sa candidature, d’autres, au sein des APM, pensent que toute autre nouvelle décision sur l’orientation du mouvement doit intervenir suite à une Assemblée générale de ses membres.

D’ailleurs, il nous revient, selon plusieurs sources concordantes que ladite assemblée générale d’orientation est prévue avant la fin de ce mois-ci. Mai en attendant, des responsables d’associations membres semblent déjà trancher en optant pour un soutien au président IBK. Leur présence a été remarquée lors de la cérémonie du samedi dernier au grand hôtel de Bamako.

Face au comportement de ces récalcitrants, la réaction de Me BATHILY ne s’est pas fait attendre. En effet, quelques heures seulement après la signature dudit protocole, BATHILY nie toute volonté de son mouvement de soutenir une éventuelle candidature d’IBK en 2018.

« Suite à une publication faite sur la page Facebook «Mali Héré Kodo», des individus ont fait savoir que je soutenais la candidature du président IBK à travers les APM. Je vous informe que c’est purement et simplement de l’intoxication. Je ne suis pas dans de telles dispositions », a précisé le parton des APM sur les réseaux sociaux.

Les APM, faut-il le rappeler, sont une coordination d’Associations créées en 2012 et qui a décidé de soutenir la candidature d’Ibrahim Boubacar KEÏTA pour l’élection présidentielle 2013. Après la victoire éclatante du candidat IBK en 2013, le président des APM, comme beaucoup d’autres détracteurs actuels du régime, a passé quatre bonnes années comme membre des différents gouvernements mis en place. Jusqu’à sa sortie du gouvernent en décembre 2017, Me BATHILY n’avait pourtant jamais caché sa sympathie pour le président IBK, dont il a toujours loué le leadership.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin 13/03/18

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Mathématiques gondwanaises

24 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Cameroun : à deux semaines de l’élection présidentielle

24 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018