Dimanche 24 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Bamako : Des expulsés maliens ont manifesté hier devant l’ambassade d’Algérie

Plusieurs dizaines de jeunes refoulés d’Algérie ont tenté d’envahir la représentation diplomatique algérienne à Bamako hier matin. Ces jeunes en colère voulaient exprimer leur ras-le-bol des traitements inhumains subis par eux durant leur séjour.

L’ambassade d’Algérie à Bamako, située dans le quartier de Daoudabougou, a été, lundi matin, le théâtre de violents affrontements entre de jeunes Maliens expulsés d’Algérie et les policiers.

Les autorités algériennes ont décidé l’arrestation et l’expulsion de ressortissants subsahariens sur leur sol. A cause de ces décisions, plusieurs émigrés subsahariens dont des Maliens ont été arrêtés et expulsés de l’Algérie  comme des criminels.

Mécontents des traitements inhumains subis lors de leur séjour dans les différentes localités d’Algérie, les jeunes voulaient exprimer leur ras-le-bol. Ils avaient décidé de marcher sur l’ambassade de l’Algérie à Bamako. La police s’est interposée. Durant plusieurs heures, les deux parties se sont violemment affrontées au rond-point de Daoudabougou.

Finalement, les forces de l’ordre ont eu le dessus sur les jeunes qui voulaient se venger en brûlant la représentation de l’Algérie. Plusieurs personnes ont été arrêtées sur place. Le clame était revenu en début d’après-midi.

Yacouba Doumbia

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La présidentielle et puis c'est tout

22 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'actualité à Bamako: l'immigration intracontinentale, une chance pour l'Afrique?

 22 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019