Lundi 15 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Malgré l’avis défavorable de l’inspection de travail : La Société de Gardiennage G4S menace de licencier 302 agents

Rien ne va plus entre les responsables de la Société de gardiennage G4S et ses employés. En effet, bien que la grève ait pris fin depuis le 22 janvier, les responsables de la société s’opposent à toute reprise du travail. Aussi, 302 des 556 grévistes sont menacés de licenciement si rien n’est fait.

Selon des sources proches du dossier, plus de deux semaines après la fin de la grève, la société G4S est opposée à ce que certains agents grévistes reprennent le travail et les responsables de la société reprochent à ces travailleurs d’entraver la bonne marche de la société. Aux dires de nos sources, des mesures de licenciement ont été prises à l’encontre des agents grévistes car certains d’entre eux ont déjà été informés de la teneur de ces mesures. “Sur 556 grévistes, 302 dont les membres du comité syndical sont concernés par cette mesure. La décision a été confirmée par les responsables de la société sur les ondes de certains médias. Ils évoquent l’abandon de poste comme motif principal de cette mesure”, précisent nos sources.

Saisie par les responsables de la société, l’Inspection du travail a, selon nos sources, émis un avis défavorable. En dépit de cela, les responsables de la société restent droits dans leur botte car ils jurent par tous les noms de Dieu qu’ils vont licencier les 302 agents grévistes pour abandon de poste.

Pour leur part, les syndicalistes ont adressé une lettre à la société avec ampliation au Tribunal du travail dans laquelle ils expliquent les vraies raisons de licenciement. Par ailleurs, nos sources nous informent que tous les agents de la société ont cessé de travailler jusqu’à ce que les responsables reviennent sur leur décision de licenciement.

             Boubacar PAÏTAO

Source : Aujourd'hui-Mali 10 Fév 2018

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

F comme francophone

12 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

12 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018