Lundi 15 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ménaka : DÉCÈS D’UN CHEF DES OPÉRATIONS DE IYAD AG RHALY

Sidaham Ag Tahama, un des chefs de guerre du groupe Ançardine, est mort par suite des blessures subies lors de l’attaque du 28 janvier 2018 perpétrée contre le camp des gardes de Ménaka.

Cette attaque, planifiée par le leader d’Ançardine, Iyad Ag Rhaly, avait été conduite par Sidaham Ag Tahama sur les positions des Forces armées du Mali (FAMAs). Les assaillants ont été vigoureusement repoussés par nos soldats et boutés hors de la ville sans qu’ils ne puissent apporter le moindre butin. Sidaham Ag Tahama, le chef de la cellule d’Ancardine qui sème la terreur dans le secteur de Talataye et plusieurs de ses hommes ont finalement péri à la suite de leurs aventures funestes. En effet, ce sont les renseignements fournis par le service de la sécurité d’Etat qui ont été prépondérants à cette promptitude des FAMAs appuyées par le GATIA et le MSA.

La fin tragique de ce lieutenant de Iyad Ag Rhaly porte un coup sérieux à l’organisation terroriste à laquelle s’étaient ralliés le mouvement islamique dans le grand Sahara et certains combattants de la CMA évoluant dans les secteurs de Ménaka et Ansongo.

Sidaham Ag Tahama avait aussi dirigé l’attaque contre les FAMAs à Gourma-Rharouss en avril 2017 ainsi que celle perpétrée contre la patrouille conjointe FAMAs-MINUSMA à Indelimane.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

F comme francophone

12 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

12 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018