Dimanche 25 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Me Mohamed Ali Bathily lors d’une conférence des APM à Kati : « C’est le Mali que je servais dans le gouvernement et non la personne d’IBK »

La coordination locale des Associations Pour le Mali (APM) de Kati a organisé le dimanche 4 février dernier, une conférence pour saluer les efforts de leur président national, Me Mohamed Ali Bathily, ancien ministre de la Justice, des Domaines de l’Etat, de l’Urbanisme et des Affaires Foncières dans la lutte contre l’accaparement des terres des paysans par des spéculateurs fonciers. En signe de reconnaissance pour ses efforts, une attestation et une montre lui ont été remises. C’était en présence de l’intéressé lui-même.

Cette rencontre a été marquée par plusieurs témoignages sur les actions de l’ex-ministre Mohamed Aly Bathily pendant qu’il était au gouvernement.

Selon Drissa Niaré, le départ de Bathily du gouvernement ne changera en rien leur détermination dans la lutte contre la spéculation foncière autour de leurs terres agricoles. Il a mis en garde ces spéculateurs fonciers et leurs soutiens dont des forces de sécurité qui se mettent à leur service en emprisonnant les paysans en violation totale de la loi. Bakary Niaré a invité les paysans à faire l’union sacrée pour faire face au phénomène de la spéculation foncière.

« J’invite la jeunesse à s’impliquer davantage dans la lutte contre la spéculation foncière car c’est nous qui sommes l’avenir du pays », a-t-il indiqué.

A sa suite, Drissa Niaréa précisé que cette conférence est une initiative des APM de Kati pour exprimer leur reconnaissance à leur président national, Me Mohamed Ali Bathilypour ses efforts au sein du gouvernement.

Il a cité Souadou Diallo(Faya Immobilière), Badiallo Sarl, l’honorable Hady Niangadou, Amady Kindy Bathily dit Piment comme responsables de la spéculation sur leurs terres agricoles. Avant d’inviter les autorités du pays à s’assumer en restituant les terres des paysans.

Le ministre Bathily a également eu droit à des témoignages de reconnaissance de la part des paysans comme Yacouba Coulibaly, Denafa Coulibaly de Diago ou encore Adama Diallo. Ils ont remercié les APM pour leur solidarité en faveur des populations de Diagodans le cadre d’un litige foncier qui les oppose à Souadou Diallo qui veut les spolier de leurs terres.

Cette conférence a été marquée par la remise d’une attestation de reconnaissance et d’une montre à Me Mohamed Ali Bathily pour services rendus à la nation.

Un geste que le président national des APM, a beaucoup apprécié. Il a remercié les membres de la coordination des APM de Kati pour l’initiative de cette conférence et les populations du cercle de Kati pour le déplacement. Selon lui, il avait dans un premier hésité à répondre à cette invitation au nom d’un devoir de réserve qui l’oblige moralement à observer un temps de silence après son départ du gouvernement. Mais finalement, il a décidé d’y prendre part compte tenu de la particularité de cette rencontre.

Me Mohamed Ali Bathily a d’abord exprimé son indignation par rapport à la situation que traversent les paysans du cercle de Kati à cause des spéculateurs fonciers. Selon lui, Souadou Diallo devrait être en ce moment en détention car elle faisait l’objet d’une plainte pour faux et usage de faux qui est une accusation de crime dont la peine varie de 5 à 25 ans. Mieux,Souadou Diallo n’est pas le seul spéculateur foncier contre qui, il dit avoirporté plainte pour faux ou usage de faux par le biais de son avocat Me Mamadou Traoré quand il était ministre. D’autres comme Amadou KindyBathily dit Piment, l’honorable Hady Niangadou dit DjoWalakysont aussi concernés par des plaintes de ce genre, a-t-il fait savoir. Avant de déplorer qu’aucune de ces personnes n’ait été interrogée ou arrêtée par la justice.

D’après Me Mohamed Aly Bathily, la création d’un titre foncier exige des enquêtesminutieuses auprès des occupants de l’espace qui doit en faire l’objet. Et tout titre foncier conçu sur la violation de cette règle sera déclaré nul et non avenu et son auteur poursuivable pour faux et usage de faux.

En réponse aux questions des journalistes sur son départ du gouvernement, Me Mohamed AliBathily a tenu à remercier le président IBK pour lui avoir permis de faire partie du gouvernement pendant 4 ans et 3 mois. Pour lui, c’est grâce à cette nomination dans le gouvernement qu’il a pu autant servir son pays et être connu par un grand nombre de la population malienne.

Il a tenu à préciser que ce n’est pas la personne d’IBK qu’il servait en tant que ministre mais plutôt la nation malienne. A en croire Me Bathily, c’est sur la base de certaines priorités qu’on lui avait fait appel pour servir dans le gouvernement et lorsque ces priorités ne sont plus d’actualité, il n’est pas surprenant qu’on ne lui fasse plus appel. Ce qui a été le cas pour le dernier remaniement. Il dira qu’il n’y a aucun mal à cela. Mais Mohamed Ali Bathily a tenu à préciser que cette reconnaissance envers IBK ne l’empêchera pas de dire ce qui ne va pas dans le pays.

M.D

Source : Le Tjikan

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018