Vendredi 25 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Terrorisme au Mali: motos et pick-up interdits dans certaines circonscriptions

Au Mali, les moyens de transport prisés par les présumés jihadistes sont les motos et les véhicules pick-up. Pour mieux faire face à la situation, surtout au moment où l’armée malienne annonce une « vaste opération militaire sur le terrain », une décision officielle interdit la circulation de ces moyens de transport dans une vingtaine de circonscriptions.

Les présumés jihadistes sur le territoire malien opèrent à motos et en véhicule pick-up.

Des localités situées dans trois régions administratives du Mali sont concernées par la mesure : Ségou, Mopti et Tombouctou. A Ségou, au nord de Bamako, par exemple, dans les cercles de Niono, Tominian et Macina, jusqu’à nouvel ordre, pas de circulation à moto ou en véhicules pick-up sans autorisations spéciales.

A Mopti au centre sont concernés huit cercles, soit des dizaines de communes rurales. A Tombouctou au nord, plusieurs autres localités, dont celle de Soumpi, où récemment des affrontements se sont déroulés entre l’armée malienne et de présumés jihadistes, sont concernées par la mesure d’interdiction. Le communiqué officiel précise que tout individu qui ne respecterait pas cette décision sera considéré comme « cible militaire ».

L’annonce de cette nouvelle intervient à quelques jours du déclenchement « d’une vaste opération militaire sur le terrain », notamment au centre du Mali. Il s’agit selon le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maïga , de débarrasser plusieurs localités maliennes de groupes criminels, et de redéployer l’administration. « Nous avons mobilisé les moyens qu’il faut », ajoute le chef du gouvernement.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

Souleymane Koné, cadre du parti FARE évoque « Le Mali face au péril IBK » : « nous sommes devenus la risée du Sahel »

« Le Mali aura le 29 juillet prochain le choix entre l'affaissement actuel et le redressement. C'est dire qu'il n'y aura pas d'alternative à l'alternance. S’il n’y a de bilan pour le quinquennat du Président IBK, par contre une suite de souffrances et détresses infligées au peuple et au pays en dit long sur la ruine du Mali sous son mandat.

Lire la suite

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L’hôpital public est mort (rediffusion)

24 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: les universités en ébullition

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018