Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Inde : Un incident diplomatique à l’origine du limogeage de l’ambassadeur malien

Le bouillant Yeah Samaké, ambassadeur du Mali en Inde ne cachait plus ses ambitions présidentielles aux hommes d’affaire indiens, jusqu’à ce que cela suscite des interrogations au ministère des Affaires étrangères de l’Etat indien.

Est-ce possible qu’un ambassadeur, donc représentant de son pays mais aussi du chef de l’Etat s’adonne à sa propre campagne alors qu’il est représentant d’une juridiction diplomatique ?

Toutefois, ce qui interpella le plus les autorités indiennes, c’est une publication sur les réseaux sociaux lors d’un des voyages de Yeah aux USA dans lequel il entrevoit de possibles pistes de coopération entre l’armée américaine et l’armée malienne, qui scella le sort de notre ambassadeur.

Qu’il pousse à la coopération militaire entre le pays dans lequel il est accrédité et le Mali est tout à fait normal, il est même dans son rôle. Mais un autre pays et pas des moindres, un concurrent du pays dans lequel il est ambassadeur ; à savoir : les USA !

Les Indiens n’ont pas du tout apprécié et l’ont fait savoir aux Affaires étrangères de la République du Mali. C’est une faute diplomatique grave du désormais ancien ambassadeur Yeah Samaké qui a failli jeter un coup de froid sur les relations Mali-Inde.

On a frôlé l’incident diplomatique !

O. D. avec Mali Express

Source : l’indicateur du renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018