Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Migration irrégulière : 48 Maliens ont péri dans la Méditerranée

Le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine a informé l’opinion publique nationale de la mort de quarante-huit (48) jeunes Maliens dans la Méditerranée, le dimanche 07 janvier 2018.

« Les rescapés maliens au nombre de soixante-neuf (69) personnes dont deux (02) femmes et quatre (04) enfants ont été identifiés, le 08 janvier 2018 par une délégation de l’Ambassade du Mali à Tripoli au Centre de détention Tarick Sika », affirme un communiqué du ministère.

Les autorités assurent que le rapatriement des rescapés se fera dans les meilleurs délais, sans autres précisions. Cependant, le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine « déplore que malgré les campagnes de sensibilisation et de communication contre le phénomène de la migration irrégulière et les efforts déployés pour rapatrier nos compatriotes candidats au retour volontaire, les jeunes continuent à emprunter cette voie pleine de dangers pour se rendre en Europe ».

Ainsi, un appel a été lancé par les autorités afin de mieux sensibiliser les citoyens aux dangers de la migration irrégulière. « Le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine en appelle à la responsabilité de chacun et lance un appel pressent aux parents des candidats au départ de l’aider à sensibiliser davantage les jeunes sur les méfaits de la migration irrégulière qui est sans issue », souligne le communiqué.

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018