Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Migration irrégulière : 48 Maliens ont péri dans la Méditerranée

Le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine a informé l’opinion publique nationale de la mort de quarante-huit (48) jeunes Maliens dans la Méditerranée, le dimanche 07 janvier 2018.

« Les rescapés maliens au nombre de soixante-neuf (69) personnes dont deux (02) femmes et quatre (04) enfants ont été identifiés, le 08 janvier 2018 par une délégation de l’Ambassade du Mali à Tripoli au Centre de détention Tarick Sika », affirme un communiqué du ministère.

Les autorités assurent que le rapatriement des rescapés se fera dans les meilleurs délais, sans autres précisions. Cependant, le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine « déplore que malgré les campagnes de sensibilisation et de communication contre le phénomène de la migration irrégulière et les efforts déployés pour rapatrier nos compatriotes candidats au retour volontaire, les jeunes continuent à emprunter cette voie pleine de dangers pour se rendre en Europe ».

Ainsi, un appel a été lancé par les autorités afin de mieux sensibiliser les citoyens aux dangers de la migration irrégulière. « Le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine en appelle à la responsabilité de chacun et lance un appel pressent aux parents des candidats au départ de l’aider à sensibiliser davantage les jeunes sur les méfaits de la migration irrégulière qui est sans issue », souligne le communiqué.

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018