Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: deux nouvelles candidatures à la présidentielle

Deux ressortissants maliens, fonctionnaires internationaux entrent formellement en lice. Modibo Koné, ancien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et Hamadoun Touré, ancien secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications.

Les deux nouveaux candidats à la présidentielle malienne de cette année sont ingénieurs de formations. Ingénieur financier pour le banquier Modibo Koné. Ingénieur en télécommunications pour Hamadoun Touré.

Autre point commun : ils ont également travaillé dans de prestigieuses institutions. Modibo Koné, 57 ans, est un ancien fonctionnaire de la Banque ouest-africaine de développement, alors que Hamadoun Touré, 65 ans, fut le patron de l’Union internationale des télécommunications (IUT).

Ce dernier, proche du président Rwandais Paul Kagamé est actuellement à la tête de Smart Africa, un projet africain d'interconnexion impliquant onze pays.

S’ils sont candidats à l’élection présidentielle malienne de cette année, c’est pour, disent-ils, participer à la reconstruction du Mali. Pêle-mêle, ils dénoncent « la mauvaise gouvernance, le manque de vision des autorités ». « Notre pays a des ressources, il faut savoir les utiliser », explique l’un, alors que le second évoque l’agriculture comme base du développement du pays. Les deux candidats se disent très préoccupés par la situation dans le centre et dans le nord du Mali.

Une élection se gagne sur le terrain. Modibo Koné et Hamadoun Touré le savent bien. Ils n’ont pas attendu l’ouverture de la campagne, pour aller à la rencontre les militants. Le premier se trouve actuellement à Sikasso au sud, le deuxième est dans la région de Mopti au centre, avec de nombreux clubs de soutien.

Source : RFI 11/01/18

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018