Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: deux nouvelles candidatures à la présidentielle

Deux ressortissants maliens, fonctionnaires internationaux entrent formellement en lice. Modibo Koné, ancien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et Hamadoun Touré, ancien secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications.

Les deux nouveaux candidats à la présidentielle malienne de cette année sont ingénieurs de formations. Ingénieur financier pour le banquier Modibo Koné. Ingénieur en télécommunications pour Hamadoun Touré.

Autre point commun : ils ont également travaillé dans de prestigieuses institutions. Modibo Koné, 57 ans, est un ancien fonctionnaire de la Banque ouest-africaine de développement, alors que Hamadoun Touré, 65 ans, fut le patron de l’Union internationale des télécommunications (IUT).

Ce dernier, proche du président Rwandais Paul Kagamé est actuellement à la tête de Smart Africa, un projet africain d'interconnexion impliquant onze pays.

S’ils sont candidats à l’élection présidentielle malienne de cette année, c’est pour, disent-ils, participer à la reconstruction du Mali. Pêle-mêle, ils dénoncent « la mauvaise gouvernance, le manque de vision des autorités ». « Notre pays a des ressources, il faut savoir les utiliser », explique l’un, alors que le second évoque l’agriculture comme base du développement du pays. Les deux candidats se disent très préoccupés par la situation dans le centre et dans le nord du Mali.

Une élection se gagne sur le terrain. Modibo Koné et Hamadoun Touré le savent bien. Ils n’ont pas attendu l’ouverture de la campagne, pour aller à la rencontre les militants. Le premier se trouve actuellement à Sikasso au sud, le deuxième est dans la région de Mopti au centre, avec de nombreux clubs de soutien.

Source : RFI 11/01/18

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018