Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Séjour d’une importante délégation de la CMA à New York : La diplomatie malienne en panne ?

Sur invitation de l'ONG Independent Diplomat, une délégation de la Coordination des Mouvements de l'Azawad(CMA) séjourne, depuis dimanche dernier, aux États-Unis.

La délégation est composée, entre autres de Bilal Ag Cherif et Alghabass Ag Intalla et elle doit rencontrer les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour faire part des observations de la CMA sur l'avancée du processus de paix. Est-ce une démission diplomatique du Mali ? La réponse est OUI, selon Maître Cheick Oumar Konaré.

L’avocat inscrit au barreau du Mali, dans une publication sur facebook, dit être révolté par trois choses. d’abord, dit-il, le fait que le Conseil de sécurité reçoive en privé un groupe rebelle est une insulte à la souveraineté du Mali car il traduit une reconnaissance diplomatique de ce groupe et encourage le développement d'une diplomatie parallèle à celle de l'Etat malien.

Or, même dans une fédération comme les États-Unis ou la Russie, toute diplomatie parallèle à celle de l'Etat fédéral constitue un crime. Secundo, l’avocat, avance : « il n'est ni légal ni légitime d'entendre en si haut lieu des rebelles en l'absence de leurs contradicteurs, notamment le gouvernement malien; en violant le principe du contradictoire, le Conseil de sécurité offre aux rebelles l'occasion de faire passer le Mali pour un État voyou ». Enfin, explique-t-il, le silence des autorités maliennes devant une telle situation ne me paraît pas tolérable.

Elle atteste une capitulation diplomatique du Mali après sa capitulation militaire au nord et au centre du pays. Maitre Cheick Oumar Konaré s’interroge en ces termes : « Je peux comprendre que le Mali ne puisse pas vaincre militairement les hordes rebelles alliées à leurs compères terroristes. Mais comment comprendre que les mêmes dament le pion à un État doté d'un ministère des Affaires étrangères et d'une bonne centaine d'ambassadeurs ? »

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018