Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gouvernement : Le non-dit de la reconduction de Mohamed Aly Ag Ibrahim

Si le ministre du Développement industriel figure à nouveau dans l’attelage gouvernemental, ce n’est ni pour sa compétence ni pour pas pour ses résultats. Il ne devra sa survie ministérielle qu’à la caution et la protection de la tribu des Kel Antassar.

Sa reconduction dans le gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga étonne plus d’un dans la mesure où il n’a pas brillé dans son secteur d’intervention malgré le tapage médiatique autour d’actions sans envergure. Vous l’avez compris : il s’agit du ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim alias Kassis.

Les raisons et le secret de son maintien sont pour le moins légers. Kassis, en plus de n’avoir pas obtenu de brillants résultats dans son département se donne le malin plaisir de s’octroyer d’autres prérogatives. Mais, revenons à nos moutons et interrogeons-nous véritablement sur les raisons de sa reconduction inattendue dans le gouvernement que dirige Soumeylou Boubèye Maiga.

Mohamed Aly Ag Ibrahim, natif de Goundam, est issue d’une communauté alliée de la très forte et respectueuse tribu des Kel Antassar. Et au regard du profond respect que les plus hautes autorités du pays voient à cette communauté, il a été difficile voire gênant de mettre à la porte un de ses fils. Mohamed Aly Ag Mohamed en a profité et a tiré sur les ficelles jusqu’à obtenir gain de cause.

La preuve : il s’est fait entourer de membres de la tribu dans son cabinet. Le secrétaire général de son ministère n’est autre qu’un membre influent de la tribu des Kel Antassar.

Face à la situation et vu de la nouvelle donne dans la recherche de la paix, IBK et SBM ont juste accordé un bonus au jeune ministre, spécialisé dans le tape-à-l’œil et la propagande.

Abdoul Latif

Source: La Lettre du Mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018