Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tombouctou : Un douanier tué par des bandits armés

Le lieutenant du corps des douanes, Abdel Kader Touré dit Boxeur, a été abattu à bout portant dans la nuit du 08 janvier dernier à Tombouctou par des hommes armés non encore identifiés.

Le drame s’est passé dans le quartier d’Abaradjou, réputé très dangereux par les habitants de cette ville.

Selon les témoignages recueillis auprès des collègues et des parents de la victime, les quatre assaillants sont arrivés sur les lieux vers 20 heures à bord de deux motos. Le douanier était en compagnie de 4 autres personnes sous un hangar situé à un coin de la rue de ce quartier périphérique de la ville.

Deux des assaillants descendirent de leur engin et firent irruption sous le hangar. Les occupants sont vite dépouillés de leur argent de poche et de téléphones portables. Même la clé du véhicule appartenant au lieutenant Abdel Kader Touré a été retirée de force. Mais les bandits armés ne s’en arrêtèrent pas là. Avant de se retirer, un d’entre eux ouvrit le feu et cribla de balles le douanier.

Munis de leurs butins (argent, véhicule et téléphones portables), les assaillants se sont éclipsés dans la nature à la faveur de l’obscurité qui enveloppait la Cité de 333 Saints. Gravement blessé, l’agent des douanes succomba quelques instants après le départ de ses assassins. Aucune poursuite n’a pu dans l’immédiat être engagée par les forces de sécurité.

Le corps du douanier a été inhumé la même nuit à Tombouctou. Il laisse brutalement derrière lui une veuve et neuf orphelins inconsolables.

Ahmadou CISSE

Source : L'Essor 10/01/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018