Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tombouctou : Un douanier tué par des bandits armés

Le lieutenant du corps des douanes, Abdel Kader Touré dit Boxeur, a été abattu à bout portant dans la nuit du 08 janvier dernier à Tombouctou par des hommes armés non encore identifiés.

Le drame s’est passé dans le quartier d’Abaradjou, réputé très dangereux par les habitants de cette ville.

Selon les témoignages recueillis auprès des collègues et des parents de la victime, les quatre assaillants sont arrivés sur les lieux vers 20 heures à bord de deux motos. Le douanier était en compagnie de 4 autres personnes sous un hangar situé à un coin de la rue de ce quartier périphérique de la ville.

Deux des assaillants descendirent de leur engin et firent irruption sous le hangar. Les occupants sont vite dépouillés de leur argent de poche et de téléphones portables. Même la clé du véhicule appartenant au lieutenant Abdel Kader Touré a été retirée de force. Mais les bandits armés ne s’en arrêtèrent pas là. Avant de se retirer, un d’entre eux ouvrit le feu et cribla de balles le douanier.

Munis de leurs butins (argent, véhicule et téléphones portables), les assaillants se sont éclipsés dans la nature à la faveur de l’obscurité qui enveloppait la Cité de 333 Saints. Gravement blessé, l’agent des douanes succomba quelques instants après le départ de ses assassins. Aucune poursuite n’a pu dans l’immédiat être engagée par les forces de sécurité.

Le corps du douanier a été inhumé la même nuit à Tombouctou. Il laisse brutalement derrière lui une veuve et neuf orphelins inconsolables.

Ahmadou CISSE

Source : L'Essor 10/01/18

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018