Lundi 22 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: les grèves se poursuivent dans le secteur de l’Education

Au Mali, la crainte d’une année blanche pour les écoliers se fait de plus en plus sentir. Les vacances de fin d'année sont terminées mais les enseignants du primaire et du secondaire des établissements publics ont lancé un nouveau préavis de grève, en ce début d’année.

Un appel au boycott des cours pour faire pression sur le gouvernement accusé de « ne pas tenir ses engagements ».

Depuis neuf mois, les cours dans l’enseignement public, primaire et secondaire riment avec grèves des enseignants maliens. Selon leur propre décompte, ils ont, au total pendant cette période, boycotté pendant trois mois les cours afin d’obtenir gain de cause.

« Nous avons décidé de durcir le ton parce que le gouvernement n’a pas respecté ses engagements. L’État malien n’accorde aucun intérêt à l’école publique. Aujourd’hui, nous sommes engagés, mobilisés partout dans le pays pour que l’État malien puisse honorer ses engagements afin d’adopter le statut du personnel enseignant de l’enseignement fondamental secondaire préscolaire », explique à RFI Adama Fomba, porte-parole des six syndicats de l’Enseignement qui lancent un nouveau mot d’ordre de grève.

L’adoption de ce nouveau statut des enseignants va coûter 5 milliards de francs CFA par an à l’État. Or, dit-on, il n’y a pas de «cagnotte». Pour soutenir les enseignants grévistes du public, l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) vient de provoquer une grève de 72 heures dans les écoles privées qui fonctionnent normalement. Au Mali, le spectre de l’année blanche plane, encore une fois, sur la tête des élèves des écoles publiques.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Trump: bilan d’un an au pouvoir

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018