Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Remaniement ministériel : Le président du RPM, Bocary Tréta clarifie sa position

Annoncé dans le nouveau gouvernement avec un portefeuille de ministre d’Etat, Dr. Bocary Tréta ne figurera plus dans l’attelage du nouveau Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga.

Les raisons ont été évoquées par le président du parti du Tisserand à la faveur d’une rencontre avec les parlementaires du parti RPM.

Pour le président du Rassemblement pour le Mali (parti au pouvoir), le gouvernement dirigé par SBM est celui du parti du Tisserand. Et d’inviter les uns et les autres à le soutenir. Cette intervention du chef du parti met fin aux rumeurs sur une motion de censure des parlementaires contre le gouvernement SBM dans les jours à venir.

Dr. Bocary Tréta s’explique : “J’ai échangé à la fois avec le Président de la République et notre camarade Soumeylou Boubèye Maïga. Ilis ont tous compris ma démarche qui s’inscrit dans le cadre du renforcement du parti et la défense de notre bilan, qui malgré le contexte difficile, est positif. Ce gouvernement est le nôtre. Je vous invite à le soutenir parce que nous avons eu trois ministres de plus que le précédent (Baba Moulaye, ministre des Transports et du Désenclavement), Kané Rokia Maguiraga (ministre de l’Elevage et de la Pêche) et Soumana Mory Coulibaly (ministre du Développement local). Je suis en phase avec le président de la République. Il m’a bien compris parce qu’en six mois je ne peux pas m’atteler à former mon cabinet, à être efficace dans le gouvernement et à m’occuper du parti. Mon choix a donc été très clair pour soutenir et accompagner le gouvernement, mais aussi, à tout mettre en œuvre pour un grand rassemblement devant aboutir à la réélection d’IBK à la présidentielle prochaine”.

Le président du parti RPM, Dr. Tréta, donnait ici son quitus à SBM.

O.D.

Source : L'indicateur du Renouveau 05/01/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018