Lundi 22 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Passation de service : L’ancien Premier ministre répond à ses détracteurs

L’ancien Premier ministre a profité de la passation de service avec son successeur pour faire des mises au point notamment concernant les doutes émis sur sa volonté de faire appliquer l’accord de paix.

Sans féliciter son successeur Soumeylou Boubèye Maiga, Abdoulaye Idrissa Maiga  a rappelé que sa « volonté inébranlable d’aller vers une application complète de l’Accord ne saurait souffrir de la moindre équivoque ».

Pour sa dernière intervention en tant qu’ancien Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga  a tenu à faire des mises au point, disons à répondre à ceux qui justifient son éviction par son incapacité de faire avancer l’accord de paix. « Au nombre des priorités, figure le parachèvement de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger », a rappelé le désormais  ex-Premier ministre.

Il a insisté que « la  paix, la vie dans une société apaisée, apparaissent comme des conditions indispensables pour l’épanouissement des citoyens. Nous n’avons eu cesse de nous y employer, avec, il est vrai, des raisons qui ne poussent pas forcément toujours à l’optimisme. La nation malienne toute entière et la communauté internationale nous exhortent d’aller vers des progrès de plus en plus tangibles et irréversibles ».

« Pourtant, a-t-il poursuivi, là aussi, notre volonté inébranlable d’aller vers une application complète de l’Accord ne saurait souffrir de la moindre équivoque ». Il citera alors «  les importantes initiatives en la matière: la finalisation et la validation de la Stratégie Spécifique de Développement des régions du nord du Mali, le début des opérations de Réforme du Secteur de la Sécurité et Désarmement, Démobilisation, Réinsertion (RSS-DDR), le programme de renforcement de la paix au centre du pays, la mission de bons offices conduite par l’imam Mahmoud Dicko. Le retour à Kidal, du gouverneur de la région éponyme constitue un pas décisif vers la normalisation tant attendue de cette région ».

Au moment où l’ancien chef du gouvernement « envisage sereinement l’obligation de réserves », il n’a pas daigné de féliciter son successeur dont il n’a jamais mentionné le nom tout au long de son discours de fin de mission.

Malick Diarra

Source: L’indicateur du Renouveau  

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Trump: bilan d’un an au pouvoir

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018