Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

13e arrondissement : Fin de course pour l’escroc du cantonnement des combattants

Sous la fausse identité de démarcheur du gouvernement pour le cantonnement des combattants du Nord, il a plumé moult citoyens crédules. Il médite désormais sur son sort entre quatre murs.

Le commissaire adjoint du 13e arrondissement et ses éléments ont arrêté un homme dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018. Selon les explications du commissaire, l’homme avait pris plus de 6,2 millions de F CFA avec un porteur d’uniforme au nom du cantonnement des combattants au nord.

La direction générale de la police a instruit tous les commissariats de police du district de traquer sans répit les escrocs. Le commissaire adjoint du 13e arrondissement et son équipe ont mis en place leur stratégie en vue de rechercher toute personne qui tente d’escroquer les innocents.

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2018, le commissaire adjoint et ses hommes ont arrêté un homme pour escroquerie. L’intéressé prenait de l’argent aux innocents sous prétexte de cantonnement au nord. Selon les explications du commissaire, après son interpellation, il a déclaré être le démarcheur du cantonnement et l’argent devait être acheminé au nord pour un ex-combattant.

Dans les faits, l’homme ne sait même pas manipuler une arme alors qu’il prétend avoir été sollicité par le gouvernement depuis 2014 pour faire le cantonnement des groupes armés au nord.

Près d’une dizaine de personnes ont mordu à l’hameçon. Mais grâce à l’effort du commissaire adjoint et de ses vaillants éléments du 13e arrondissement, l’homme a été arrêté pour escroquerie et déféré au parquet de la Commune VI.

Adama Diabaté, Stagiaire

Source : l’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018