Lundi 15 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Clash entre le nouveau premier ministre Boubeye MAIGA et le général Moussa DIAWARA, le patron des services de renseignement du Mali

À peine nommé au poste de premier ministre la semaine dernière, Boubeye Maiga a eu un accrochage avec le patron des services de renseignement en la personne du Général Moussa Diawara.

Après avoir été l’aide de camp du président IBK lorsqu’il était président de l’assemblée nationale, le général Moussa Diawara nommé à la tête des services secrets, reste un homme de confiance du chef de l’état qu’il a longtemps côtoyé.

La divergence entre les deux hommes porte sur le choix de l’aide de camp du nouveau premier ministre. Boubeye Maiga souhaite avoir le neveu de Anatole Sangaré (un béret rouge) comme aide de camp et une nouvelle équipe de garde rapprochée. Le motif principal de ce changement voulu par le premier ministre est le fait que l’actuel titulaire du poste et son équipe sont trop proches du général Moussa Diawara.Le patron des services de renseignement a opposé un refus catégorique à cette demande du nouveau premier ministre.Le général Diawara a ensuite donné des instructions fermes aux chefs militaires afin qu’ils restent en marge de cette affaire.

Pour l’instant nul ne sait l’issue de ce bras de fer engagé entre ces deux hommes puissants au sommet de l’état.

Source: Africa-Kibaru

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018