Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

RDC: arrestation du présumé cerveau de l'assassinat des deux experts de l'ONU

Le présumé cerveau du meurtre des deux experts de l'ONU au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo en mars 2017, a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, a affirmé une source militaire congolaise.

Constantin Tshidime Bulabula, chef du village Moyo Musuila, "a été surpris la nuit dans le village Bena Mpongo dans sa cavale sur le territoire de Dibaya aux côtés d'une femme", a déclaré à l'AFP le lieutenant Anthony Mualushayi, porte-parole de l'armée dans le Kasaï.

La justice congolaise, l'a toujours présenté comme celui qui avait "ordonné aux miliciens d'exécuter" l'Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaïda Catalan, deux experts missionnés par le secrétaire général de l'ONU pour enquêter sur les violences dans le Kasaï.

Tshidime Bulabula est "acheminé à Kananga", avec "un autre terroriste Trésor Mputu", a ajouté l'officier congolais.

Contactée, la porte-parole de la mission de l'ONU en RDC a déclaré n'avoir reçu "aucune" information liée à cette arrestation.

L’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan ont été enlevés le 12 mars dans cette zone troublée du Kasaï, leurs corps ont été retrouvés 16 jours plus tard dans une fosse commune.

Les violences au Kasaï ont éclaté en septembre 2016 entre des forces de sécurité et des miliciens se réclamant du chef traditionnel Kamwina Nsapu tué en août 2016 lors d'une opération militaire après s'être rebellé contre le pouvoir de Kinshasa.

Le bilan de ces violences est de plus de 3.000 morts et 1,3 million de personnes ont été déplacées, selon l'ONU.

Source : AFP 30/12/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018