Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Numerus clausus à la FMOS : 1 780 étudiants redoublent la première année

Au niveau de la faculté de médecine et d’odontostomatologie a eu lieu la proclamation du résultat du numerus clausus le mardi 28 novembre 2017.

Aux dires d’un étudiant qui semble-t-il vient de créer ‘’SOS médecine’’, les résultats ont été catastrophiques. À l’en croire, seulement 470 dont 423 étudiants maliens ont été admissibles sur 2 250. Le comité AEEM, félicite les admis et nie l’existence officielle du mouvement ‘’SOS médecine’’.

Au vu du nombre très peu élevé des passants au numerus clausus, certains étudiants qui pensent être en droit de passer en classes supérieures, viennent de se regrouper au sein d’un mouvement nommé ‘’SOS médecine’’. Ils ambitionnent d’attirer l’attention des plus hautes autorités sur leur sort.

‘’Nous étions au nombre de 2 250 étudiants en 1ère année de médecine dans un amphithéâtre qui n’est censé normalement contenir que 500 étudiants. Après beaucoup de négociations avec le Secrétaire Principal, afin de trouver une solution pour qu’au moins les étudiants puissent suivre les cours convenablement. Nous étions dans l’obligation de composer dans des conditions déplorables tout en espérant qu’il y’aura une nette augmentation du quota. Mais nous voilà avec presque le même nombre, soit seulement 40 étudiants de plus’’, dira un des responsables du mouvement sous couvert de l’anonymat.

Selon lui, si rien n’est fait, la situation sera pire au titre de l’année universitaire 2017-2018. Car en plus des 1 780 étudiants redoublants, la faculté de médecine et d’odontostomatologie vient d’inscrire jusqu’à 1 500 nouveaux bacheliers.

‘’Si nous faisons bien le calcul, nous serions environ 3 280 étudiants dans un amphithéâtre de 500 places… Pourtant, jusque-là plus de 400 étudiants ont la moyenne et peuvent passer en classe supérieure’’, a-t-il ajouté

Pour ce qui concerne Abdoulaye Fanta Danssoko, responsable du comité AEEM de la FMOS-FAPH/USTTB, il ne reconnaît pas l’existence officielle du mouvement ‘SOS médecine’’. ‘’Je félicite les étudiants admis tout en encourageant les redoublants à redoubler d’effort. À propos du mouvement ‘’SOS médecine, même si la lutte qu’il entend mener est salutaire, la manière reste à déplorer. Car à ce que je sache, le comité AEEM est le seul répondant légitime des étudiants auprès des autorités scolaires et universitaires. Pourtant, nous n’avons jamais été approchés par qui que ce soit par rapport à la question. Raison pour laquelle, nous nions son existence’’, dira le jeune Abdoulaye. Avant de dire que son comité est disponible pour entreprendre tout ce qui peut être bénéfique aux étudiants de la FMOS-FAPH.

Par ailleurs, au niveau de la faculté de pharmacie, les étudiants soumis au numerus clausus attendent avec la peur au ventre leurs résultats.

KANTAO Drissa

Source : Le Confident  5 Déc 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017