Mardi 24 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Soupçonné de collaborer avec les services de renseignement : Nosrat Al-Islam annonce avoir exécuté 2 Maliens et 2 Mauritaniens

La date de son enregistrement n’a pas été dévoilée, mais la vidéo a tout de même été diffusée, le samedi 7 octobre dernier.

D’une durée d’environ 25 minutes, cette vidéo est une forme d’avertissement à l’égard de tous ceux qui sont soupçonnés de collaborer avec les services de renseignements.

C’est la première vidéo diffusée par cette coalition de mouvements djihadistes ayant prêté allégeance à AQMI dans laquelle elle annonce avoir exécuté des otages. Jusqu’ici cette pratique était mise en scène par Daesh.

Cette vidéo porte la signature de la coalition « Groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans » dirigée par Iyad Ag Ghali et regroupant tous les mouvements djihadistes opérant au Sahel sous les instructions d’AQMI. Ce, à travers le bras médiatique de cette coalition qui n’est autre que la fondation Zallaqa ( référence au lieu où s’est déroulée la bataille remportée par les troupes du général almoravide Youssef Ibn Tachfin contre celle des croisés de Castille, le 23 octobre 1086).

Dans cet enregistrement, les otages détenus par ce groupe reconnaissent les faits qui leurs sont reprochés à savoir la collaboration avec les services de renseignements. Des aveux, selon des observateurs, extorqués sous la torture.

Les premiers à intervenir sont les deux Mauritaniens à savoir Ibrahim Ould Sidi Mohamed et Cheikh Ould Mohamed Mokhtar. Dans cette vidéo, le groupe admet également avoir exécuté pour les mêmes faits deux Maliens répondant aux noms de Ahmed Ould Inajih et Oubah Ould Ibrahim, tous deux ressortissants de la tribu arabe « Alwasra ».

Par ailleurs, le groupe a aussi diffusé les images de certaines de ses grandes figures tuées par les bombardements français au Nord du Mali. Il s’agit entre autres, de Ahmed Tilemsi, Oumar Ould Hamaha dit Barbe rousse, Mohamed Ali Wadoussene, Marwane Almasiri, Abdelkrim Al Targui, Ibrahim Ag Inawalan dit Bana. Les moins connus de cette liste de terroristes tués par l’aviation militaire française au Mali sont notamment Abu Al-Nur Al-Andalusi, Moaz Al-Ansari ou encore Abou Moez, un chef djihadiste peul.

Source : Kibaru

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018